Top banner
Top banner
Top banner
ÉTATS-UNIS : Vers une loi qui pourrait interdire les arômes pour la vape dans tout le pays !

ÉTATS-UNIS : Vers une loi qui pourrait interdire les arômes pour la vape dans tout le pays !

C’est une nouvelle qui fait froid dans le dos ! Hier aux États-Unis, la membre du Congrès du Colorado, Diana DeGette, a dit qu’elle envisageait de présenter cette semaine un projet de loi visant à interdire les arômes pour la vape au niveau national. Si elle devait se concrétiser, une telle loi serait catastrophique pour un marché qui permet à des millions d’adultes d’en finir avec le tabagisme.


Diana DeGette – Membre du Congrès

UN NOUVEAU PROJET DE LOI DANGEREUX ET CONTROVERSE POUR LA VAPE !


Le projet de loi, qui doit être présenté à la Chambre des représentants aujourd’hui, ouvre un débat controversé sur la manière de réglementer les produits de la vape et sur la lutte contre les niveaux croissants de l’utilisation des e-cigarettes par les jeunes. Au centre de ce débat réglementaire : les arômes. Certains affirment qu’ils sont un outil important pour aider les adultes à en finir avec le tabagisme , tandis que d’autres souhaitent les interdire totalement en prétendant qu’ils attirent les enfants.

« Pour moi, il n’y a aucune raison légitime de vendre un produit portant des noms tels que barbe à papa ou tutti frutti, à moins que vous ne tentiez de le vendre aux enfants« , a déclaré lundi la démocrate DeGette dans un communiqué. Elle ajoute « La plupart des experts s’accordent pour dire que les saveurs adaptées aux enfants que les fabricants d’e-cigarettes vendent sont l’une des principales causes de cette hausse d’utilisation par nos élèves du secondaire et du collège. »

« Tout les arômes doivent être éliminés » – Bonnie Halpern-Felsher

Si le projet de loi de Diana DeGette est adopté, il interdira ces arômes dans un labs de temps d’un an si les entreprises ne peuvent prouver à la Food and Drug Administration (FDA) que ceux ci ne sont pas, comme elle l’a souligné, impliqués dans la montée en puissance de l’utilisation des e-cigarettes chez les enfants. Cela obligerait également les entreprises à démontrer que les arômes sont essentiels pour amener les fumeurs à quitter le tabagisme et qu’ils ne rendent pas les vapeurs plus nocives pour l’utilisateur.

La FDA a annoncé en novembre que le vapotage avait augmenté de près de 80% chez les lycéens et de 50% chez les collégiens depuis l’année précédente. Cela a poussé le Dr Scott Gottlieb, commissaire de l’agence, à proposer de renforcer ses politiques contre les produits de la vape aromatisés.


« LES ARÔMES NE DEVRAIENT PAS ÊTRE LA CIBLE ! »


Les experts craignent en effet que les e-cigarettes mettent en danger le développement du cerveau des enfants, les rendent accro à la nicotine tôt dans la vie et constituent une passerelle vers le tabagisme et d’autres drogues.

Mark Anton, directeur exécutif du groupe industriel Smoke-Free Alternatives Trade Association, avait précédemment déclaré au média CNN que son groupe partageait l’objectif d’empêcher les enfants d’utiliser l’e-cigarette, mais ne pensait pas que les arômes devraient être la cible.

De l’autre côté, les défenseurs de la santé disent que les arômes ne respecteront pas les normes énoncées dans la nouvelle législation.
« Il n’y a aucune preuve que les adultes ont besoin de ces arômes pour arrêter de fumer« , a déclaré Bonnie Halpern-Felsher, fondatrice et directrice exécutive du Stanford Tobacco Prevention Toolkit, lors d’une audience de la FDA en janvier.

Selon elle les choses sont très claires : « Tous les arômes doivent être éliminés« , a-t-elle déclaré.

Source : CNN

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse