Top banner
ÉTUDE : 52% des fumeurs français ont envisagés l’arrêt du tabac avec la vape

ÉTUDE : 52% des fumeurs français ont envisagés l’arrêt du tabac avec la vape

Une nouvelle étude statistique présentée par l’IFOP vient nous offrir quelques chiffres intéressant sur la vape. Il y’a quelques jours, les résultats du sondage « Connaissances et opinions des français à l’égard des solutions alternatives à la cigarette a combustion » ont été révélés. On y apprend par exemple que 52% des fumeurs français ont envisagés l’arrêt du tabac avec la vape.


85% DES FRANÇAIS ONT DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA VAPE


Il y’a quelques jours, l’IFOP a publié les résultats d’une étude inédite réalisée pour Philip Morris, étude destinée à comprendre les représentations des Français à l’égard des solutions alternatives à la cigarette à combustion.

Toujours intéressant, nous apprenons pour commencer que la vape est une tendance désormais bien identifiée par les Français. En effet, selon l’enquête, la vape est entrée dans l’imaginaire des Français avec 85% qui en ont entendu parler et 75% qui voient précisément de quoi il s’agit. L’e-cigarette est identifiée de façon majoritaire dans toutes les strates de la société française, quel que soit l’âge, le genre ou la catégorie socio-professionnelle de la personne interrogée. 8% des Français indiquent être consommateurs.

La vape et le tabac à chauffer bénéficient plutôt d’a priori positifs au sein de la population. Près de 6 Français sur 10 estiment que ces alternatives gagneraient à être mieux connues (62%) et à être intégrées aux stratégies nationales de lutte contre le tabagisme (59%). Les Français demeurent en revanche sceptiques quant à l’efficacité de ces produits pour arrêter la cigarette : les ¾ estiment que ces alternatives ne sont pas efficaces et que ce qui compte c’est la volonté (73%).

Alors qu’à l’heure actuelle la vape est utilisée par 8% des Français, elle semble bénéficier d’un potentiel de développement puisque 52% des fumeurs ont envisagé d’arrêter la cigarette classique pour se tourner vers cette dernière.

Invités à identifier les principaux freins à une transition vers ce type de produit, les fumeurs citent avant tout leur préférence pour le goût de la cigarette classique (1ère raison citée par 30% d’entre eux), puis le sentiment que ce produit n’est pas forcément moins nocif pour la santé (20%) ou encore qu’il coûte trop cher (17%).

Pour consulter la totalité de cette étude, rendez-vous sur le site officiel de l’IFOP.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).