Top banner
Top banner
ÉTUDE : Avec l’e-cigarette, 80% des vapoteurs ont complètement arrêté de fumer !

ÉTUDE : Avec l’e-cigarette, 80% des vapoteurs ont complètement arrêté de fumer !

Cette nouvelle étude menée par l’Alliance européenne indépendante de la vape (IEVA) porte un véritable coup d’arrêt à la théorie de l’effet passerelle entre l’e-cigarette et le tabagisme. En effet, cette enquête qui comptait plus de 3300 participants apporte un résultat sans appel : Avec l’e-cigarette, 80% des vapoteurs ont complètement arrêté de fumer !


LA VAPE, UNE MÉTHODE LARGEMENT UTILISÉE POUR EN FINIR AVEC LE TABAC !


Plus de 80% des fumeurs qui sont passés à l’e-cigarette ont complètement arrêté de fumer, environ 65% des vapoteurs en Europe utilisent des e-liquides fruités ou sucrés. Ce sont deux résultats importants d’une enquête menée par l’Alliance européenne indépendante de la vape (IEVA) auquel plus de 3300 utilisateurs européens ont participé.

L’enquête européenne montre que la vape est une méthode largement utilisée en Europe pour arrêter l’usage du tabac. 81% des vapoteurs ont complètement cessé de fumer. 12% supplémentaires ont réduit le tabagisme grâce à l’e-cigarette.

86% des participants pensent que l’e-cigarette est moins nocive pour eux que le tabagisme. Seuls 2% pensent que l’e-cigarette est autant voir plus nocive que les cigarettes combustibles. L’agence gouvernementale britannique Public Health England estime pour sa part depuis 2015 que l’e-cigarette est au moins 95% moins nocive que le tabagisme.

La variété des saveurs semble être l’une des raisons les plus importantes pour les vapoteurs d’utiliser l’e-cigarette. 40% d’entre eux utilisent des e-liquides aromatisés aux fruits et 25% préfèrent d’autres saveurs sucrées. Un bon tiers des vapoteurs choisissent plutôt des e-liquides tabac (35 %).

L’IEVA a demandé aux participants comment ils réagiraient si les arômes pour la vape, à l’exception des arômes de tabac, étaient interdits.
Résultat : seulement 20% des utilisateurs d’e-cigarettes passeraient aux arômes tabac.

Autres effets négatifs d’une potentielle interdiction d’arômes, 31% ont déclaré qu’ils achèteraient sur le marché noir. Plus grave encore, 9% déclarent qu’ils recommenceraient même à fumer.

Dustin Dahlmann, président d’IEVA déclare :  » Notre enquête confirme des recherches antérieures selon lesquelles les arômes pour l’e-cigarette sont essentiels pour les fumeurs adultes. Une interdiction des arômes doit être évitée à tout prix, car elle conduirait de nombreux vapoteurs à acheter des produits non réglementés sur le marché noir ou à recommencer à fumer. Et cela mettrait en danger la grande opportunité que beaucoup plus de fumeurs arrêtent de fumer avec l’aide de l’e-cigarette « .

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).