lundi, 25 septembre 2017

ÉTUDE : La cigarette électronique produit au moins 15 composés chimiques.

Aux Etats-Unis, une nouvelle étude de l’Université d’État de Portland (PSU) a conclut que les cigarettes électroniques produisaient 15 composés chimiques alors même que le e-liquide utilisé se trouve être sans arôme et nicotine. C’est le plus grand nombre de composés chimiques détecté jusqu’à présent dans la vapeur des e-cigarettes.


DE LA VAPEUR QUI CONTIENT DU DIHYDROXYACETONE OU ENCORE DE L’ACIDE FORMIQUE


Le professeur de chimie David Peyton et son équipe ont constaté lors de cette étude que lorsqu’ils sont chauffés, les e-liquides produisent des produits chimiques comme la dihydroxyacétone et l’acide formique. D’ailleurs, selon David Peyton ce n’est ni tout blanc ni tout noir :  « Certains de ces composés ne posent aucun probléme tout au contraire mais d’autres sont plus problématiques », a t’il déclaré.

Celui tient également à rappeler que le tabagisme génère beaucoup plus de produits chimiques : « Dans les cigarettes classiques, il y’a des milliers de composés chimiques. Ici, nous parlons d’une poignée de composés, il faut donc relativiser ».

Selon David Peyton, il a fallu 20 ans pour prouver que le tabac était susceptible de provoquer des cancers, il est donc probable que cela pourrait prendre autant de temps pour connaître les effets sur la santé des e-cigarettes.

Le professeur de chimie et son équipe vont maintenant se pencher sur les réactions dues à l’ajout de nicotine et d’arômes dans les e-liquides, ils étudieront également la toxicologie des composés générés.

Source : Kuow.org/
Lien vers l’étude : Nature.com

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape.Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Articles Similaires

  • Lio

    20 ans pour faire le lien entre tabac fumé et cancer ? Décidément, les chimistes ne lisent pas… la première mise en garde date du roi Jacques : le misocapnos est l’ouvrage de référence de la lutte contre le tabagisme en Europe. La Seita, elle, collecte les taxes qui financent les recherches universitaires…

Ce site utilise des cookies - En utilisant ce site ou en fermant ce bandeau vous acceptez notre politique sur les cookies !
J'accepte les cookies
x