Top banner
Top banner
ÉTUDE : La e-cigarette nocive pour les poumons après un mois d’utilisation ?

ÉTUDE : La e-cigarette nocive pour les poumons après un mois d’utilisation ?

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de la Keck School of Medicine de l’Université de Californie, aux États-Unis, la cigarette électronique serait nocive pour les poumons après seulement un mois d’utilisation.


Rob McConnell at deskVAPOTER PROVOQUE TOUX, BRONCHITES ET CONGESTIONS…


Une étude publiée dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care révèle que la e-cigarette pourrait provoquer des symptômes respiratoires comme la toux persistante, la bronchite, ou la congestion. Les adolescents exposés à la vapeur de la cigarette électroniques seraient même deux fois plus susceptibles de souffrir de ces symptômes que les jeunes qui n’ont jamais été en contact avec cette vapeur. Autre information alarmante : vapoter pendant plus de 30 jours augmente le risque de souffrir de ces symptômes de 85 % chez les jeunes

« Les cigarettes électroniques sont connues pour délivrer des produits chimiques toxiques pour les poumons, notamment des métaux oxydants, de la vapeur de glycérol, des composés aromatisants et de la nicotine », a détaillé l’auteur principal de l’étude, le Dr Rob McConnell. « Un environnement qui décourage l’initiation de tout produit contenant du tabac ou de la nicotine peut réduire le fardeau des symptômes respiratoires chroniques chez les jeunes ».

Selon les auteurs de cette étude, ces résultats sont d’autant plus préoccupants que les adolescents sont de plus en plus tentés par la cigarette électronique. L’enquête Paris sans tabac (PST), révélait récemment qu’en 2014 plus de 90 % des adolescents fumeurs avaient expérimenté la cigarette électronique. Ces vapoteurs seraient, par ailleurs, 10 fois plus susceptibles de fumer des cigarettes régulières par la suite.


CHEZ LES VAPOTEURS, LE SON DE CLOCHE N’EST PAS LE MÊME4582650_7_b71e_l-usage-de-la-cigarette-electronique-aurait_49c00dfad09260e26cb02df63c35b305


Encore une étude à priori surprenante étant donnée que le son de cloche n’est pas le même pour les vapoteurs eux mêmes. Par ailleurs, la plupart d’entre eux qui étaient de gros fumeurs par le passé vous le diront, depuis qu’ils vapotent, ils n’ont plus aucun problème pulmonaire (Bronchite chronique, toux matinale et persistante…). Certains spécialistes comme le Dr Bertrand Dautzenberg ont d’ailleurs affirmé à plusieurs reprises qu’il n’y a pas de « vapotage passif » (Voir l’article), de nombreuses études ont par ailleurs été publiées à ce sujet.


farsalinos_pcc_1POUR LE DR FARSALINOS, CETTE ÉTUDE N’EN AI PAS VRAIMENT UNE…


Le Dr Konstantinos Farsalinos à pris le temps de répondre à cette étude. Selon lui, Il est regrettable que l’American Thoracic Society, une organisation de santé respectée, publie un communiqué de presse indiquant que les e-cigarettes peuvent nuire à la santé pulmonaire alors qu’en réalité la santé pulmonaire n’a pas été évaluée et aucun mal n’a jamais été observé (Demander à des vapoteurs si ils toussent ne fait pas réellement office d’étude à proprement parler). De plus, il est regrettable que le mot «risque» soit mentionné 3 fois dans la section des résultats de l’abrégé, bien que l’étude n’évalue pas le risque et n’évalue aucune prévalence de la maladie. Pour lui ces titres sont « vendeurs » pour les médias. Malheureusement, la question des cigarettes électroniques et de la santé publique a été dégradée par cette chasse des médias qui cherchent à obtenir une publicité maximale et font campagne pour désinformer le public et les organismes de réglementation.

Source : Thoracic.orgRéponse du Dr Farsalinos

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Vapoteurs.net en 2014, j'en suis depuis rédacteur et photographe officiel. Je suis un véritable passionné de vape mais également de comics et de jeux vidéos.

Laisser une réponse