Top banner
Top banner
Top banner
ETUDE : La nicotine peut-elle aider à traiter la perte de mémoire ?

ETUDE : La nicotine peut-elle aider à traiter la perte de mémoire ?

Fréquemment présenté comme meurtrière, la nicotine peut en réalité avoir des effets bénéfiques pour la santé. Afin d’avoir plus de certitude, des chercheurs de San Antonio aux Etats-unis recrutent des personnes présentant une déficience cognitive légère. Le but ? Lancer une étude nationale qui visera à déterminer si la nicotine peut atténuer les symptômes.


ETUDE MIND : UNE AMELIORATION DE LA MEMOIRE GRÂCE A LA NICOTINE ?


Est-il possible de traiter la perte de mémoire grâce à un traitement à base de nicotine ? Pour le savoir des chercheurs de San Antonio s’apprêtent à lancer l’étude « MIND – Amélioration de la mémoire grâce au dosage de la nicotine« .

Selon Sudha Seshadri, directrice de l’Institut Glenn Biggs de San Antonio UT Health, les auteurs de l’étude vont tenter de savoir si les personnes qui commencent à avoir des problèmes de mémoire voient leur état s’améliorer s’ils sont traités à la nicotine.

« La nicotine fabrique des récepteurs, présents dans de nombreuses parties du corps, mais surtout dans les circuits de mémoire situés dans l’hippocampe du cerveau« , a-t-elle déclaré. « On sait depuis quelque temps que la nicotine elle-même pourrait avoir des effets bénéfiques et pourrait même atténuer des maladies telles que Parkinson« , a-t-elle ajouté.

La nicotine sera administrée au moyen d’un timbre transdermique (patch) et les résultats de cette étude pourraient avoir des conséquences pour les personnes à risque de démence.

« A ce stade de déficience cognitive légère, nous savons qu’une certaine proportion de personnes développeront une démence« , a déclaré Seshadri. « Nous espérons donc voir si les personnes qui utilisent le patch sont moins susceptibles de progresser que celles sous placebo.  »
 


RECRUTEMENT DE 300 PERSONNES POUR UNE ETUDE SUR DEUX ANS !


Afin de mener à bien cette recherche, l’Institut national sur le vieillissement recrute 300 personnes dans tout le pays. L’étude devrait avoir lieu sur une période de deux ans. 

«Nous recrutons des personnes atteintes de ce que l’on appelle une déficience cognitive légère. Des personnes qui sentent que leur mémoire n’est plus ce qu’elles étaient et qui sont en dessous de ce que nous considérons comme la fourchette normale pour leur âge, leur sexe et leur éducation. »  déclare Seshadri.

Si les chercheurs ont conclu que la nicotine pourrait être un traitement utile pour certaines personnes atteintes de troubles cognitifs légers, Sudha Seshadri pense que cela pourrait devenir une option pour tous les patients.

«Nous ne savons pas si le patch à la nicotine est la bonne solution pour tout le monde, mais c’est peut-être l’un des outils que nous devons utiliser, certainement avec des prescriptions de mode de vie comme un régime alimentaire sain et une activité physique. En tout cas, cela pourrait être un outil précieux.« 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse