Top banner
Top banner
ETUDE : Le Champix ? Un médicament efficace et sans danger !

ETUDE : Le Champix ? Un médicament efficace et sans danger !

De nouvelles recherches indiquent que le Champix (Pfizer) , ce fameux médicament pour arrêter de fumer ne peut contrairement à ce qui a pu être dit dans le passé augmenter le risque de dépression et de crises cardiaques.

722196L’étude, publiée dans « The Lancet » (encore eux) a suivi plus de 160 000 patients ayant reçu une thérapie de substitution de la nicotine pendant cinq ans avec pour médicament anti-tabac le GlaxoSmithKline Zyban (bupropion) ou encore le Champix de Pfizer (varénicline).
Les chercheurs ont découvert que les personnes prenant du Champix ou du Zyban ne sont pas plus susceptibles de souffrir d’une crise cardiaque ou de développer des symptômes dépressifs que ceux qui utilisent d’autres méthodes de substitution. En outre, l’utilisation de Champix a été associée à un risque significativement réduit de maladie cardiaque ischémique, d’infarctus cérébral,d insuffisance cardiaque, d’arythmie et de dépression.

Aziz Sheikh, un des chercheurs de l’étude et Co-directeur du Centre de l’Université d’Édimbourg pour l’informatique médicale, a déclaré : « Sur la base de notre analyse approfondie, nous pensons qu’il est très peu probable que6a0120a693284e970c0147e027a099970b la varénicline ait des effets négatifs graves sur le coeur ou la santé mentale ». « Les régulateurs tels que la Food and Drug Administration (FDA) devraient revoir leur avertissement de sécurité par rapport aux Champix afin de ne pas limiter inutilement l’accès à cette aide efficace pour l’arrêt du tabac. »

Les résultats arrivent comme de bonnes nouvelles pour Pfizer, qui a déjà entrepris une étude très semblable afin d’évaluer la sécurité neuropsychiatrique de leurs produits, dont les résultats seront disponibles plus tard cette année. Le Champix, commercialisé sous le nom Chantix aux États-Unis, a réalisé des ventes mondiales de 647 M $ en 2014 ce qui en fait l’un des médicaments de sevrage tabagique le plus vendu. Toutefois, étant donnée la controverse entourant les effets secondaires de celui ci, les ventes ont chuté à partir de 2007.

A noter sur les auteurs de l’étude : Le Prof. Daniel Kotz a reçu une subvention sans restriction de Pfizer pour un essai de cessation du tabagisme à l’extérieur du travail présenté et est soutenu par une subvention du ministère de l’Innovation , de la Science et de la Recherche de l’Etat fédéral allemand de Rhénanie du Nord -Westphalie.
Le Prof. Robert West a reçu des subventions , les frais personnels, et le soutien non financier de Pfizer , GlaxoSmithKline , et Johnson & Johnson , et les frais personnels de Novartis , en dehors du travail présenté . Le Prof. Onno C P van Schaycka a reçu une subvention de recherche de Pfizer à l’extérieur de l’œuvre présentée . Les fabricants de la varénicline et le bupropion ne sont pas impliqués au cours d’une étape de ce projet . Le Prof. Aziz Sheikh quant à lui est soutenu par l’Institut Farr , qui est soutenu par un consortium de bailleurs de fonds mené par le Medical Research Council et du Fonds du Commonwealth ; les points de vue présentés ici sont ceux de l’AS et pas nécessairement du Fonds du Commonwealth , ses administrateurs, dirigeants , ou le personnel . Il n’y a aucun conflit d’intérêts pour les autres auteurs de l’étude .

Depuis 2008, le médicament a été au centre de près de 3000 procès, cependant, tous les cas ont été réglés par Pfizer en Juin 2013.

Source : Pmlive.com

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur