Top banner
ETUDE : L’e-cigarette expose à des produits toxiques même sans nicotine.
ETUDE : L’e-cigarette expose à des produits toxiques même sans nicotine.

ETUDE : L’e-cigarette expose à des produits toxiques même sans nicotine.

Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’UC San Francisco et récemment publiée dans la revue « Pediatrics« , les adolescents qui utilisent des e-cigarettes seraient exposés à des niveaux significatifs de produits chimiques potentiellement cancérigènes même quand les e-liquides ne contiennent pas de nicotine.


DES SUBSTANCES RETROUVEES DANS L’URINE DES PARTICIPANTS A L’ETUDE !


L’e-cigarette pourrait bien exposer les utilisateurs à des produits toxiques alors même que l’e-liquide utilisé ne contient pas de nicotine. C’est ce dévoile une étude scientifique publiée ce 5 mars dans la revue Pediatrics et menée auprès de 104 adolescents âgés en moyenne de 16,4 ans.

Parmis eux, 67 vapotaient, 17 fumaient à la fois du tabac et des cigarettes électroniques, et 20 étaient non-fumeurs. Grâce à des échantillons d’urine, les niveaux de composés toxiques ont été comparés entre les différents groupes, permettant aux chercheurs de constater que le fait de vapoter exposait bien à des composés toxiques potentiellement cancérigènes, tels que l’acrylonitrile, l’acroléine, l’oxyde de propylène, l’acrylamide et le crotonaldéhyde. En outre, certaines de ces substances chimiques ont été retrouvées dans les urines d’adolescents qui utilisaient pourtant des cigarettes électroniques sans nicotine, mais aromatisées.

Quant au propylène glycol et à la glycérine, utilisés pour maintenir les produits des e-cigarettes sous forme liquide, ils sont considérés comme sûrs à température ambiante mais pourraient produire une fois chauffés des composés toxiques potentiellement cancérigènes.

Les adolescents doivent être avertis que la vapeur produite par les cigarettes électroniques n’est pas une vapeur d’eau inoffensive, mais qu’elle contient en fait certains des mêmes produits chimiques toxiques trouvés dans la fumée des cigarettes traditionnelles”, a déclaré l’auteur principal de l’étude, Mark L. Rubinstein, professeur de pédiatrie à l’Université de Californie à San Francisco (États-Unis).

Les cigarettes électroniques sont commercialisées auprès des adultes qui essaient de réduire ou d’arrêter de fumer, comme une alternative plus sûre aux cigarettes”, a tenu à rappeler Mark Rubinstein. “Bien qu’elles puissent être bénéfiques aux adultes comme une façon de limiter les dégâts, les enfants ne devraient pas les utiliser du tout.« .

SourceUcsf.edu/ – Santemagazine.fr/

Précédent : INFO BATCH : Vladdin Pod System (Vladdin)
Suivant : REVUE : Sticker (Collection Street Art) par Bio Concept

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Articles Similaires

Laisser une réponse