Top banner
Top banner
Top banner
Top banner
ETUDE : Les sels de nicotine, une véritable aide pour en finir avec le tabac.

ETUDE : Les sels de nicotine, une véritable aide pour en finir avec le tabac.

Selon une nouvelle étude clinique proposée par Imperial Brands et publiée dans le journal Internal and Emergency Medicine, les e-liquides aux sels de nicotine imiteraient parfaitement l’expérience de la consommation d’une cigarette. L’utilisation de ces e-liquides aideraient encore plus les fumeurs à faire la transition vers l’e-cigarette. 


UNE FORTE CONCENTRATION DE SELS DE NICOTINE EST EFFICACE POUR AIDER LES FUMEURS 


Une recherche organisée par Imperial Brands et publiée dans le journal Internal and Emergency Medicine a examiné les réactions de plusieurs fumeurs adultes en bonne santé à cinq produits différents de la marque blu. Le but étant d’évaluer l’utilisation sur plusieurs jours consécutifs. 

L’augmentation subséquente des taux de nicotine dans le sang consécutive à l’utilisation des produits blu a été qualifiée de «satisfaisante» concernant le soulagement de l’envie de fumer. D’autres conclusions de l’étude ont montré que le produit myblu contenant des sels de nicotine à 40 mg / mL était le plus à même de reproduire fidèlement la consommation d’une cigarette classique. Cependant, les réglementations européennes en vigueur autorisent un maximum de 20 mg / ml de nicotine dans les e-liquides ce qui empêche une utilisation optimale. 

Le Dr Grant O’Connell, responsable des affaires scientifiques chez Imperial Brands, déclare : « Nos résultats suggèrent que les dispositifs de vapotage contenant un e-liquide avec une concentration plus élevée de nicotine sous forme de sel de nicotine pourraient être plus efficaces et plus attrayants pour les fumeurs adultes qui souhaitent faire une transition vers la vape. »

Il ajoute «Dans notre étude, le produit à base de sel de nicotine Myblu Intense à 40 mg / ml présentait le profil d’absorption de nicotine le plus proche de celui des cigarettes, tout en apportant le plus grand soulagement au désir de fumer des sujets. Cependant, conformément aux réglementations européennes en vigueur, ce produit n’est pas autorisé. »

Pour le Dr Grant O’Connell « Cela limite potentiellement l’efficacité de la vapotage en tant que substitut du tabac, en particulier dans le cas des gros fumeurs. D’ailleurs c’est un point de vue partagé par le comité scientifique et technologique de la Chambre des communes du gouvernement britannique. »

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Précédent : VAP’NEWS : L’actualité e-cigarette pour la journée du Mercredi 13 Février 2019.
Suivant : REVUE / TEST : Kit FH Box par Flavor Hit

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse