Top banner
ÉTUDE : L’industrie de la vape se sert d’Instagram pour toucher la jeunesse !

ÉTUDE : L’industrie de la vape se sert d’Instagram pour toucher la jeunesse !

Vous ne connaissez peut-être pas Instagram, ce réseau social populaire en particulier auprès des jeunes. Et bien le Dr Aqdas Malik, chercheur à l’université d’Aalto en Finlande a récemment lancé une étude pour voir les liens entre l’industrie de la vape et le réseau social. Selon les chercheurs les conclusions sont claires : Les entreprises spécialisées dans la vape utilisent Instagram pour commercialiser leurs produits à la jeunesse !


Dr Aqdas Malik – Chercheur à l’université d’Aalto

UNE ANALYSE DE MILLIERS D’IMAGES PAR UNE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE !


Instagram est une plate-forme visuelle de médias sociaux qui est très populaire, en particulier auprès des jeunes. Des chercheurs intéressés par la santé publique à l’université Aalto en Finlande ont étudié la façon dont la vape est représentée sur la plateforme. En utilisant l’intelligence artificielle, ils ont pu analyser des centaines de milliers de messages sur une période de 6 mois l’année dernière, et ont constaté qu’une grande partie des messages faisaient la promotion d’e-liquides aromatisés auprès d’un jeune public.

La recherche a fonctionné en téléchargeant chaque image sur Instagram qui avait une légende, y compris avec le hashtag « #vaping » de juin à novembre 2019.

« Nous savions que ce serait principalement des publications promotionnelles », a déclaré le Dr Aqdas Malik du département d’informatique qui étudie la santé publique et Internet, « mais nous voulions savoir quels types d’images il s’agissait et qui les publiait. » En fin de compte, ils ont généré une base de données de plus d’un demi-million d’images, qu’ils ont ensuite triées à l’aide d’un réseau neuronal, qui a regroupé les images en catégories avec des caractéristiques similaires.

Ce que cela a montré, c’est que 40% des images étaient des e-liquides. Celles-ci ont été principalement publiées par des profils Instagram répertoriés comme comptes d’entreprise. L’importance des publications sur les e-liquides est intéressante du point de vue de la santé publique car, bien que de nombreuses marques de vape déclarent vendre  des dispositifs de «sevrage tabagique», il a été démontré par d’autres études que ces e-liquides ciblent fortement les adolescents vapoteurs.

« Bien que la presse écrite et audiovisuelle ait des règles et des règlements clairs sur ce qui peut et ne peut pas être annoncé, et ce qui constitue de la publicité, nous ne voyons pas cela sur les médias sociaux », a déclaré le Dr Malik.

« Je pense que nous avons besoin de lois et de règles plus strictes sur la façon dont nous permettons à ces produits d’être vus sur ces réseaux. Tout enfant de 12 ans avec un téléphone peut obtenir un compte et contourner les règles d’âge minimum pour voir ce qui est affiché ici, et le potentiel les implications pour la santé sont importantes.  ».

60% de tous les messages utilisant le hashtag « #vaping » provenaient de comptes d’entreprise. Plus de 70% des utilisateurs d’Instagram ont moins de 35 ans et plus de 35% de ses utilisateurs ont moins de 24 ans. « C’est une énorme zone grise en termes de réglementations publicitaires, en particulier en ce qui concerne la promotion auprès d’un public jeune », a déclaré le Dr Malik.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).