Top banner
ÉTUDE : Mesurer le ressenti des vapoteurs avec le projet Vape Sensory Experience

ÉTUDE : Mesurer le ressenti des vapoteurs avec le projet Vape Sensory Experience

«  Il n’y a aucun recul sur les risques du vapotage « , c’est une petite musique qui revient souvent et qui n’est clairement pas justifié. Avec plus de 10 ans de recul, le vapotage à prouvé son efficacité et pour appuyer encore plus cette affirmation, Ingésciences, une jeune entreprise française lance son étude Vape Sensory Experience qui a pour but de mesurer le ressenti des vapoteurs.


« MESURE LA PERCEPTION ET LES GOÛTS DES UTILISATEURS ! « 


Ingésciences, une jeune entreprise qui s’appuie sur l’expertise technique et scientifique acquise par l’ancien LFEL (Laboratoire Français du E-liquide), un acteur majeur de la vapologie en France vient de lancer une nouvelle étude pour mesurer le ressenti des vapoteurs.

L’objectif de cette grande étude internationale sur la vape est d’observer les différents ressentis des vapoteurs. Aujourd’hui, la pluralité des dispositifs, des e-liquides et des comportements des vapoteurs complexifient les recherches dans ce domaine. De plus, si l’évaluation des risques reste le principal axe d’étude, elle est limitée généralement à l’observation des paramètres physiques et/ou chimiques. Il existe très peu de données sur des paramètres parfois plus subjectifs comme le ressenti des consommateurs.

L’intérêt de l’étude proposée par ingésciences est de mettre le vapoteur au cœur de cette réflexion en lui proposant de varier la puissance de son dispositif et d’en observer lui-même les effets.

Si le caractère subjectif de cette étude est incontestable, elle devrait néanmoins permettre de comprendre et de classifier avec plus de précisions les différentes perceptions d’un vapoteur selon la variation des paramètres physiques.

Vape Sensory Experience est piloté par le Dr Sébastien SOULET

En amont de l’expérience, l’utilisateur est invité à renseigner de manière anonyme certaines informations permettant d’évaluer son profil telles que :

  • Son passif de fumeur
  • La référence commerciale de son dispositif*
  • La référence commerciale de son e-liquide*
  • Ses habitudes de consommation (puissance appliquée, résistance utilisé, consommation moyenne …)
  • Son type d’inhalation (directe ou indirecte)
  • Son âge, sexe et pays.

L’étape suivante consiste à permettre au vapoteur d’évaluer son ressenti lors de la vaporisation de son e-liquide en variant la puissance appliquée (de 2 watts en 2 watts). Pour cela, le ressenti est évalué grâce à 4 critères différents :

  • la perception de la flaveur (elle désigne les sensations à la fois olfactives et gustatives perçues lors du vapotage),
  • la densité de la vapeur
  • la température de la vapeur
  • la densité du Hit

Tout au long de Vape Sensory Experience, l’utilisateur est guidé par une échelle d’évaluation des perceptions comprise entre 1 et 5.

Si dans un premier temps, l’expérience est réservée à un public de professionnels avertis, elle sera très bientôt proposée à tous les vapoteurs volontaires.
Avec la compilation de ces données, l’équipe de recherche d’ingésciences souhaite pouvoir approfondir l’état des connaissances sur les produits du vapotage et publier des études démontrant que la perception du vapoteur est corrélable avec l’observation de l’influence des phénomènes physiques.

Si vous êtes un professionnel du vapotage et que vous souhaitez participer à l’étude «  Vape Sensory Experience « , rendez-vous à cette adresse .

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .