Top banner
ETUDE : Le vapotage n’est pas nocif pour les jeunes non-fumeurs.
ETUDE : Le vapotage n’est pas nocif pour les jeunes non-fumeurs.

ETUDE : Le vapotage n’est pas nocif pour les jeunes non-fumeurs.

Une nouvelle étude menée sur le long terme par le Dr Riccardo Polosa montre que l’utilisation quotidienne de cigarettes électroniques n’a aucun impact négatif sur les jeunes adultes non fumeurs.


« AUCUN RISQUE POUR LES VAPOTEURS QUI N’ONT JAMAIS FUME DANS LEUR VIE »


Une nouvelle étude menée sur le long terme suggère que les cigarettes électroniques n’ont aucun effet négatif sur la santé lorsqu’elles sont utilisées quotidiennement par de jeunes adultes qui n’ont jamais fumé.

Après avoir suivi pendant plusieurs années neuf vapoteurs sans antécédents de tabagisme ainsi que douze non-fumeurs qui n’avaient jamais touché une cigarette, les chercheurs de l’Université de Catane ont pu conclure que le vapotage n’avait eu «aucun impact» sur la santé des participants.

« En dépit des alertes sanitaires antérieures, notre étude montre pour la première fois qu’il n’y a aucun risque chez les vapoteurs quotidiens qui n’ont jamais fumé dans leur vie« , a déclaré le Dr Riccardo Polosa, auteur principal de l’étude.

Selon le Dr Polosa et ses collègues, relativement peu d’études à long terme ont étudié la sécurité des cigarettes électroniques sur les humains. Il aura fallu attendre mais leur étude a révélé que les jeunes qui n’avaient jamais fumé ne présentaient aucune différence marquée de tension artérielle, de fréquence cardiaque ou encore de fonction pulmonaire après avoir vapoter pendant trois ans et demi.

Alors que deux années de vapotage étaient suffisantes pour alimenter les changements de spirométrie et de tomodensitométrie chez les jeunes, les tomodensitogrammes des vapoteurs n’ont révélé aucun signe de lésions pulmonaires ou de pneumonies lipoïdes… Selon les chercheurs, la constatation à été la même chez les participants ayant la plus forte consommation d’e-liquide.

Malgré les résultats positifs, les chercheurs ont noté qu’une recherche à plus long terme restait nécessaire pour écarter tout impact négatif. Cependant, ils soutiennent que les résultats de l’étude peuvent dèja balayer les craintes injustifiées sur la relation entre les non-fumeurs et le vapotage.


DES RESULTATS QUI NE DONNENT PAS SATISFACTION A TOUT LE MONDE !


Dans une interview accordée à ConsumerAffairs, le Dr Mario F. Perez, spécialiste des maladies pulmonaires, a déclaré qu’il était trop tôt pour que les chercheurs puissent dire que le vapotage est une alternative «sûre» au tabagisme.

« Je pense que plus de recherches sont nécessaires pour répondre à cette question et c’est quelque chose que nous faisons actuellement« , a-t-il déclaré.

Source : Consumeraffairs.com/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .