Top banner
ÉTUDE : Le vapotage pourrait rendre plus difficile la cicatrisation des plaies.

ÉTUDE : Le vapotage pourrait rendre plus difficile la cicatrisation des plaies.

Selon une étude menée par l’Université de Rochester à New York et publiée dans la revue Scientific Reports, les produits chimiques présents dans les e-liquides pourraient nuire aux processus de cicatrisation du corps humain.


MOINS NOCIF QUE LE TABAGISME, LE VAPOTAGE PEUT RENDRE PLUS DIFFICILE LA CICATRISATION DES PLAIES


Des experts de l’Université de Rochester à New York viennent de publier une étude dans la revue Scientific Reports qui tend à prouver que l’utilisation de la cigarette électronique peut rendre plus difficile la cicatrisation des plaies. Selon eux, cela pourrait même expliquer pourquoi certains utilisateurs développent des plaies douloureuses et persistantes voir même des ulcères.

Si les cigarettes électroniques sont largement promues comme une alternative plus saine face au tabagisme, les experts en toxicologie des États-Unis déclarent qu’elles peuvent mener à toute une série de problèmes de santé . L’étude que nosu traitons aujourd’hui a exposé du tissu pulmonaire endommagé aux vapeurs de cigarette électronique en laboratoire.

Il a été constaté que la nicotine ainsi que les arômes empêchaient certaines cellules d’avoir suffisamment d’énergie pour soigner correctement une plaie. Le Dr Irfan Rahman, instigateur principal de l’étude a déclaré: « Bien que les e-cigarettes soient moins novices que le tabagisme, nos données montrent qu’elles peuvent entraîner d’autres problèmes de santé en dehors des dommages pulmonaires».

Les scientifiques, dont le travail a été publié dans la revue Scientific Reports ont exposé du tissu pulmonaire humain aux vapeurs de cigarette électronique en laboratoire. Quand ils ont abimé le tissu en le grattant, certaines cellules autour de la plaie connues sous le nom de fibroblastes ont commencé à changer pour commencer le processus de réparation des dégâts. Normalement, ces cellules produisent des structures semblables à des matrices ou les nouveaux tissus peuvent se développer, tandis que les cellules autour plaie se réduisent pour la fermer.

Mais le Dr Rahman et ses collègues ont découvert qu’après une exposition à la vapeur d’e-cigarette les plaies ne se sont pas réduites. Ils ont également constaté que la capacité des cellules nécessaires à la cicatrisation des plaies était inhibée. Pour le Dr Rahman  » il semble que les produits chimiques tels que la nicotine et les arômes présents dans la vapeur empêchent les cellules de fibroblastes d’obtenir l’énergie nécessaire pour soigner correctement une plaie. »

Le Dr Irfan Rahman précise tout de même que d’autres travaux seraient nécessaires afin d’examiner l’impact que cela pourrait avoir dans les poumons et la bouche de véritables personnes. Mais il ajoute que cela pourrait expliquer pourquoi les vapoteurs signalent souvent souffrir d’ulcères persistants et de plaies sur leurs gencives. Il s’inspire d’ailleurs de travaux antérieurs ou il montrait que la vapeur de cigarette électronique peut déclencher une inflammation buccale augmentant de fait le risque de maladies des gencives.


LES RESPONSABLES DE SANTE DU ROYAUME-UNI RÉAGISSENT !


Cette étude aussi intéressante qu’elle soit à donné lieu à de nombreuses réactions chez les spécialistes de santé au Royaume-Uni.

Pour Martin Dockrell, responsable du contrôle du tabac pour le Public Health England (PHE) a déclaré que « malgré les résultats, les cigarettes électroniques restent beaucoup moins nocives que le tabagisme. » Selon lui  « Nous savons que le tabac ralentit la guérison des plaies et augmente le risque d’infection, mais lorsque les fumeurs passent aux cigarettes électroniques, les dommages sur la santé sont considérablement réduits. »

Pour Deborah Arnott, directrice générale de l’ASH : « Des études comme celle-ci sont trompeuses parce qu’elles ne comparent pas l’impact avec le tabagisme » ajoutant  » C’est la fumée qui fait la plupart sinon tous les dégats, pas la nicotine.« . Pour finir, la directrice de l’Action on Smoking and Health précise  «Nous recommandons toujours aux fumeurs de tout arrêter, mais pour ceux qui ne peuvent pas le faire, le vapotage est beaucoup moins risqué que le tabagisme».

Source : Dailymail.co.uk/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.