Top banner
Top banner
Top banner
EUROPE : De nombreuses réactions à la comparaison de l’e-cigarette à « un poison »

EUROPE : De nombreuses réactions à la comparaison de l’e-cigarette à « un poison »

« Les cigarettes électroniques sont peut-être moins dangereuses, mais elles restent un « poison »« . La déclaration d’Arūnas Vinčiūnas, chef de cabinet du commissaire européen à la santé Vytenis Andriukaitis début février à provoqué quelques remous dans la communauté scientifique. 


LES FUMEURS NE DEVRAIENT PAS ÊTRE PUNIS PAR UN CHOIX PASSE !


Cette comparaison entre « la vape » et le « poison » provenant de la commission européenne a poussée les chercheurs Konstantinos Farsalinos et Konstantinos Poulas du département de pharmacie de l’Université de Patras en Grèce à intervenir.  Dans une récente lettre, les deux scientifiques affirment que la déclaration d’Arūnas Vinčiūnas est inexacte et qu’elle ne reflète pas les connaissances acquises sur ces produits en termes de sécurité et d’utilisation. 

Ils déclarent : « En outre, cela génère des messages déroutants aux fumeurs qui ont besoin, méritent et doivent avoir le droit d’accéder à des produits moins nocifs pour tenter d’arrêter de fumer » ajoutant « Bien qu’il soit désormais universellement reconnu au sein de l’Union Européenne que la réduction des risques est une approche nécessaire et efficace pour réduire les conséquences néfastes concernant l’usage de drogues à des fins récréatives, l’acceptation d’une approche similaire pour le tabagisme suscite beaucoup de résistance« .

Les chercheurs grecs insistent toutefois sur le fait que, même si les médicaments pour arrêter de fumer sont disponibles depuis de nombreuses années, leur popularité reste faible et leur efficacité est limitée.

« Tout le monde souhaiterait que l’arrêt du tabac soit un processus simple mais malheureusement, la réalité est différente. Les fumeurs ne devraient pas être punis pour ce mauvais choix qui consiste à tomber dans le tabagisme tôt dans leur vie. Ils ne devraient pas non plus subir l’absence de thérapies efficaces concernant l’arrêt du tabac« , ont-ils déclaré.


UN MANQUE D’EXPERTISE INQUIETANT !


De son coté l’Association allemande du commerce des cigarettes électroniques (VdeH) à également souhaitée réagir aux propos du chef de cabinet du commissaire européen à la santé. 

«Il est très inquiétant que le chef de cabinet du commissaire européen responsable montre un tel manque d’expertise. Les cigarettes électroniques ont précisément pour avantage essentiel de ne contenir aucun tabac, ce qui signifie évidemment qu’il n’existe aucune combustion lors de la consommation de ces produits », a déclaré le président de VdeH, Michal Dobrajc.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse