Top banner
EUROPE : En 2021, quels sont les pays qui accueillent le mieux et le moins bien l’e-cigarette ?

EUROPE : En 2021, quels sont les pays qui accueillent le mieux et le moins bien l’e-cigarette ?

En 2021, dans un contexte sanitaire troublé et troublant, la question est légitime de savoir quels sont les pays qui accueillent le mieux et le moins bien l’e-cigarette. Évidemment, cette réponse ce n’est pas la rédaction qui va vous l’apporter mais bien le Nanny State Index 2021 dont la mission est de proposer un classement biennal des meilleurs et des pires endroits d’Europe pour manger, boire, fumer et vapoter.


LA PALME REVIENT BIEN ÉVIDEMMENT… AU ROYAUME-UNI !


C’est donc la quatrième édition de l’Epicenter Nanny State Index, un classement biennal des meilleurs et des pires endroits d’Europe pour manger, boire, fumer et vapoter qui va nous apporter certaines réponses aujourd’hui. Si vous souhaitez le consulter dans sa version complète, rendez-vous ici . De notre coté, attardons nous surtout sur la catégorie qui nous intéresse : l’e-cigarette.

  • Le principe est plutôt simple, La catégorie e-cigarette comprend les restrictions de vente (jusqu’à 30 points), les restrictions publicitaires (jusqu’à 10 points), les taxes (20 points) et les interdictions de vapotage (jusqu’à 40 points) avec un total de 100 points disponibles.
  • L’interdiction totale dans un pays obtient 30 points. Jusqu’à 30 points sont accordés pour les interdictions et les restrictions de vente de cigarettes électroniques et de liquides pour cigarettes électroniques. La directive européenne sur les produits du tabac (DPT) fixe des limites sur la taille des réservoirs, la résistance des fluides, la taille des bouteilles et plusieurs autres caractéristiques du produit, ce qui signifie que tous les pays conformes à la TPD obtiennent au moins 10 points. Des points supplémentaires sont attribués pour les interdictions d’arômes (jusqu’à 10 points), les cigarettes électroniques rechargeables (5 points) et les ventes transfrontalières (5 points).

  • Les points sont attribués en fonction de la taille et de la portée des restrictions publicitaires. Tous les pays de l’UE doivent interdire toute forme de publicité pour les cigarettes électroniques pouvant traverser les frontières et donc marquer au moins 6 points. D’autres points sont attribués pour les interdictions de la publicité électronique purement nationale.

  • Les pays qui imposent une taxe spécifique sur les cigarettes électroniques (en plus de la taxe de vente standard) obtiennent jusqu’à 20 points. Les points sont attribués en fonction du montant de la taxe en proportion de la taxe la plus élevée (ajustée en fonction du pouvoir d’achat), la juridiction fiscale la plus élevée obtenant 20 points.

  • Les pays qui interdisent la vente de cigarettes électroniques obtiennent également 20 points. Jusqu’à 40 points sont attribués pour les interdictions et les restrictions d’utilisation de la cigarette électronique (vapotage) dans les lieux publics. Dans les pays où le vapotage est classé comme tabagisme aux fins de l’interdiction de fumer, le score de la sous-catégorie d’interdiction de fumer dans l’indice du tabac est utilisé.

Sans surprise, dans les pays les plus accueillants pour l’e-cigarette on retrouve le Royaume-uni (18 points), l‘Allemagne (18 points) ou encore le Danemark (22 points). La France est à la traine (27 points) tout comme l’Espagne ou l’Italie. Dans les moins bons élèves, on retrouve largement en tête la Norvège (83 points), l’Estonie, la Hongrie ou encore la Grèce. La Belgique est pour sa part assez mal placée (45 points) mais ne fait pas partie du fond du panier. 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).