Top banner
Top banner
Top banner
Top banner
EUROPE : La réglementation de l’e-cigarette a besoin d’une mise à jour !

EUROPE : La réglementation de l’e-cigarette a besoin d’une mise à jour !

En Europe, si la cigarette électronique a dèja eu sa réglementation avec la TPD (Tobacco Products Directive) en 2014, certaines voix s’élèvent aujourd’hui pour demander une mise à jour de celle ci. Yasuhiro Nakajima, vice-président du secteur « produit de réduction des risques » chez Japan Tobacco Intl. réclame pour sa part une meilleure application des normes de sécurité et de qualité. 


UNE REGLEMENTATION EUROPEENNE DE L’E-CIGARETTE DEJA OBSOLETE ?


La TPD (Tobacco Products Directive) montrerait-elle déja ses limites 4 ans seulement après sa mise en application ? A la vitesse ou évolue le marché de la cigarette électronique c’est une question que plusieurs spécialistes semblent se poser.

Sur le site The Parliament MagazineYasuhiro Nakajima, le vice-président du secteur « produit de réduction des risques » chez Japan Tobacco Intl. donne son point de vue.

Selon lui une législation n’est jamais éternelle. En 2014, les auteurs de la directive sur les produits du tabac (DPT) ont eu la lourde tâche de dompter le marché indiscipliné des cigarettes électroniques et de prédire l’avenir des produits de vapotage. Il était important de mettre de l’ordre dans le chaos en créant un cadre commun qui a donné la souplesse nécessaire afin que le vapotage puisse prospérer dans les États membres.

Il précise cependant que cette réglementation n’est pas parfaite. Selon lui, la sécurité est le premier devoir des régulateurs et les règles doivent empêcher les produits de mauvaise qualité d’atteindre les consommateurs. Pour Yasuhiro Nakajima se fier uniquement au système d’auto-déclaration de la TPD est trop risqué et n’est pas suffisant pour assurer la qualité des produits. 

L’absence de surveillance ou d’application effective signifie que personne ne sait combien de milliers de produits différents sont effectivement conformes à la directive. L’application de normes de sécurité et de qualité est essentielle pour protéger les consommateurs et créer des conditions de concurrence équitables sur les produits de vapotage.

Pour Yasuhiro Nakajima, sans application de normes de sécurité c’est les personnes sans scrupules qui profiteront du marché. Selon Japan Tobacco Intl. si la concurrence est importante, elle également être juste. « Par conséquent, nous avons besoin de normes de produits à l’échelle de l’Union Européenne pour les e-liquides et les e-cigarettes » précise t’il


DES NORMES COMME CELLE DE L’AFNOR OU DE LA CEN


Ces normes les Français en sont les pionniers avec leur norme AFNOR (Association Française de Normalisation). Il faut savoir que Le Comité européen de normalisation (CEN) produit maintenant sa propre version qui sera la bienvenue. 

« L’application de normes de sécurité et de qualité de base est essentielle pour protéger les consommateurs et créer des conditions de concurrence équitables pour les produits de vapotage » – Yasuhiro Nakajima (Japan Tobacco Intl)

Le problème de la notification a été aggravé par une autre conséquence involontaire de la réglementation de la TPD sur les cigarettes électroniques ; la croissance du marché du e-liquide. En effet, les consommateurs veulent maintenant des bouteilles de recharge plus grandes que celles autorisées par la TPD.

Au final, on constate qu’ils remplissent des flacons non-réglementés sans nicotine et font des injections régulées de nicotine. Les responsables de la santé savent-ils ce qu’il y a dans ces liquides sans nicotine ? Non ! Et cela doit changer !

Le dernier défi est clairement l’ignorance des consommateurs concernant le consensus scientifique sur le potentiel de réduction des risques de l’e-cigarette. Les responsables de santé publique sont préoccupés par l’écart grandissant qu’il y’a entre ce que les scientifiques disent et ce que le public croit.

La meilleure solution serait que la Commission européenne transmette le problème aux fabricants. Nous pourrions aider à combler l’écart si nous pouvions communiquer des messages scientifiques aux consommateurs adultes.

« La solution la plus simple serait que la Commission européenne transmette le problème aux fabricants: nous pourrions aider à combler le fossé si nous étions autorisés à communiquer des messages scientifiques aux consommateurs adultes » – Yasuhiro Nakajima (Japan Tobacco Intl)

Les amendements à la réglementation européenne devraient être fondés sur l’opinion des experts selon laquelle les produits de vapotage sont très différents des produits du tabac et justifient donc un cadre de communication différent et plus libéral pour les consommateurs. En soulignant ce point, nous n’attaquons pas ceux qui ont lutté contre la TPD en 2014.  Il faut comprendre que le vapotage se développait si rapidement qu’il était nécéssaire d’adopter une réglementation dans l’urgence.

Maintenant, ce marché plus mature a besoin d’une attention réglementaire qui s’appuie sur l’expérience pratique des quatre dernières années et sur la science.

Selon Yasuhiro Nakajima, la vision de Japan Tobacco Intl est celle d’un marché européen compétitif offrant aux consommateurs avertis des produits sûrs et agréables. L’application des exigences actuelles et la mise en œuvre de nouvelles normes de sécurité permettraient d’offrir aux citoyens de l’Union Européenne des produits de qualité et beaucoup de choix.

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Précédent : INFO BATCH : Mace-X Tank (Ample)
Suivant : REVUE / TEST : Cream & Custard par Illuzion

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse