Top banner
Top banner
FRANCE : 1 million de fumeurs en moins ! L’e-cigarette pas responsable ?

FRANCE : 1 million de fumeurs en moins ! L’e-cigarette pas responsable ?

Un million de fumeurs quotidiens en moins en 2017, révèle Santé publique France dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire publié à l’occasion de la Journée Mondiale sans Tabac. L’e-cigarette est-elle en partie responsable de ce résultat ? Si Santé publique France ne semble pas enclin à en parler de façon trop bruyante, de nombreux médias n’hésitent plus à mettre en avant l’importance cet outil de sevrage efficace et innovant.


UNE BAISSE SANS LA CIGARETTE ELECTRONIQUE ?


Selon Santé Publique France, cette baisse historique s’inscrit dans un contexte fort de lutte contre le tabagisme, avec la mise en place de mesures importantes du Plan national de réduction du tabagisme (PNRT) en 2016 et d’une stratégie de prévention toujours plus proche des fumeurs : lancement de Mois Sans Tabac, création de la nouvelle application de Tabac info service avec l’Assurance Maladie.

Selon les données du Baromètre santé 2017* de Santé publique France, la prévalence du tabagisme quotidien passe de 29,4% en 2016 à 26,9% en 2017, soit une baisse de 2,5 points. Cela représente un million de fumeurs quotidiens de moins en un an

« Nous nous sommes engagés chaque année à mesurer la prévalence du tabagisme, indicateur clef pour évaluer l’efficacité des politiques de prévention. Aujourd’hui, cette baisse historique prouve à chacun qu’il est possible de lutter contre le tabagisme grâce à des actions cohérentes et intégrées.» souligne François Bourdillon, directeur général de Santé publique France

Dans son rapport Santé publique France propose quelques chiffres sur l’e-cigarette (encore faut-il bien les chercher) et parle de l’influence de la vape sur le sevrage de ce million de fumeurs. Lors de la présentation des chiffres au Vape In Progress à Bordeaux, Sebastien Beziau de l’association « Sovape »  déclarait : « Lorsqu’on constate une telle baisse du tabagisme et la présence de la vape dans le pays, ce n’est pas normal que cela ne soit pas mis en avant« .

En effet, si Santé Publique France s’est légèrement mouillé en faveur du vapotage ce n’est toujours pas le cas de notre chère ministre de la santé, Agnès Buzyn qui pour sa part ne semble rien vouloir entendre. Si le mandat de Marisol Touraine n’avait pas été une partie de plaisir, celui d’Agnès Buzyn pourrait être un véritable cauchemar pour les associations de défense du vapotage.


LES EXPERTS DE SANTE SOUTIENNENT LE VAPOTAGE !


On peut dire ce que l’on veut mais l’e-cigarette est évidemment en partie responsable de cette baisse de plus d’un million de fumeurs quotidiens en moins d’un an. De plus en plus d’experts de santé ne cachent plus leur position sur le sujet :

Le Dr Véronique Le Denmat, tabacologue au CHU de Brest et présidente de la Coordination bretonne de tabacologie déclare «  La cigarette électronique ? C’est un fait ! Les fumeurs s’en sont emparés. Pour arrêter de fumer ou réduire leur consommation  » ajoutant « Il faut arrêter totalement la cigarette classique. Même si on réduit de 50 % sa consommation de tabac, il n’y a aucun bénéfice par rapport à la mortalité. Les années de tabagisme comptent plus que la consommation.« 

« 56% des français qui veulent arrêter de fumer utilisent l’e-cigarette, c’est la méthode d’arrêt la plus populaire en France » – Bertrand Dautzenberg 

« Aujourd’hui, on le sait, la cigarette électronique présente peu de dangers. Je la conseille y compris à des femmes enceintes ou des personnes cardiaques. C’est toujours beaucoup mieux que le tabac », affirme le professeur Jean-Dominique Dewitte, pneumologue au CHU de Brest, vice-président de la Société française de tabacologie.

Si c’est déjà le cas au Royaume-Uni depuis un certain temps, l’e-cigarette est également devenue la méthode d’arrêt la plus populaire en France. Plus de 56% des français qui veulent arrêter de fumer utilisent l’e-cigarette ce qui montre évidemment l’importance du dispositif dans les chiffres présentés par Santé Publique France.

 

 

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .