Top banner
Top banner
INTERVIEW : L’Union des artisans de la vape.

INTERVIEW : L’Union des artisans de la vape.

L’Union des Artisans est une association de fait, ce qui veut dire qu’elle n’a pas (encore) déposé de statuts, elle ne demande aucune cotisation. Le but est de rassembler les artisans de la vape, et tout acteur qui crée du matériel ou du consommable, les boutiques n’étant pas son rayon d’action. Le groupe Facebook « La tribune du vapoteur » en coopération avec Vapoteurs.net est parti à la rencontre de Sébastien, le président de l’association afin de lui poser quelques questions. Voici la première partie de cette interview avec les questions de la tribune.

banniere1

Bonjour Sébastien, en tant que président de cette union, pouvez-vous nous présenter votre Collectif ?

Bonjour, « président » est un bien grand mot, dans l’association, il désigne juste la personne qui s’occupe de rassembler les informations, proposer des actions, et proposer les votes. Le président ne s’est pas auto-proclamé, il y a eu un vote collectif. Toutes les actions, et décisions de l’union sont votées à la majorité. Tous les membres sont au courant de tout ce qui se passe à l’Union et y participent, le fonctionnement transparent est primordial, rien n’est caché. L’union est à ce jour composée de 15 membres artisans, dont 9 fondateurs français et suisses. La liste est disponible sur la page Facebook de l’union des artisans, ainsi que sur le site. Sur celui-ci, un espace présentation est dédié à chaque membre : Voir le site

Comment est née l’idée du projet ?

Le projet est né tout simplement d’un groupe de discussions entre modeurs, nous en avons conclu que l’image des modeurs avait besoin d’un nouveau souffle, d’une nouvelle énergie dans la défense de la Vape et la valorisation de nos métiers. L’idée d’une Union d’artisans a donc germé, nous avons ensuite (à la hâte et un peu tard) demandé un stand au Vapexpo, ce qui a accéléré sa création.

Quelles sont ses missions ?

Informer les consommateurs, nous travaillons déjà sur le sujet. Rassembler les artisans modeurs et acteurs (producteurs de consommable), partager les frais de stand et autres manifestations afin de valoriser l’Artisanat dans la vape, L’entraide et soutien au sein de l’union, Très bientôt, rejoindre la Fivape et soutenir certaines associations et pourquoi pas marcher la main dans la main avec elles.

Faut-il être “Artisan” pour rejoindre l’Union ?

Oui bien entendu comme son nom l’indique, une boutique ne pourra pas rejoindre l’union, un modeur qui fait fabriquer ses mods sur une chaîne de production en Chine non plus, nous essayons de vérifier un maximum d’informations sur le futur membre , il y a aussi des nuances à prendre en compte, un modeur qui crée ses prototypes a la main, et les fait fabriquer chez un artisan local sera accepté; ainsi, certains membres créent certaines de leur pièces en CNC , et finissent le travail à la main, nous essayons de respecter un quota de 50% de travail artisanal minimum.

A toute l’équipe : Le métier et la notion juridique d’artisan de la vape n’existe pas à l’heure actuelle et reste donc à créer. Que prévoyez-vous de faire ?

Nous avons déjà contacté la chambre des métiers et de l’artisanat, nous attendons toujours une réponse, nous réitérerons notre demande bien sûr.

A toute l’équipe : Quelles ont été vos motivations pour rejoindre cette Union en particulier ?

Pour répondre à cette question, nous l’avons transmise à tous les membres et voici la synthèse des réponses. Il semblerait que la présence de certaines personnes parmi les membres fondateurs ait favorisé la volonté de rejoindre notre Union. Il revient aussi dans les réponses le fait que les décisions, discussions, et votes soient partagés, le fait que tout le monde participe à tous les débats, je cite « il n y a pas de porte dérobée » et « l’association profite à tout le monde, non pas à une seule personne » et surtout, « à présent, nos membres ont pu faire un choix ».

A toute l’équipe : Il existe déjà d’autres regroupements de professionnels tels que la FIVAPE et le CMF, comment vous positionnez-vous par rapport à eux ?

Chacun a ses idées, chacun sa direction, la Fivape est à notre avis destinée aux « grosses entreprises » de la vape, l’Union est un rassemblement d’artisans, de personnes qui travaillent la plupart du temps dans un atelier au fond du jardin, nous avons de faibles productions, une fois rassemblés nous avons plus de poids, ce qui nous permettra, pourquoi pas, de nous rassembler aux côtés de la Fivape, comme l’a fait d’ailleurs le CMF il y a déjà longtemps … Le monde de la vape est vaste, il y a de la place pour tout le monde, nous marcherons à terme main dans la main avec la Fivape et l’Aiduce.

A toute l’équipe : La Vape est sous le feu actuellement, tout le monde appelle au rassemblement, alors certains diraient “pourquoi créer un énième collectif de professionnels ce qui divise plutôt qu’autre chose, que leur répondriez-vous ?”

Justement, un appel au rassemblement c’est ce que nous venons de lancer pour le Vapexpo, et puis les petites rivières ne font-elles pas les océans ?

A toute l’équipe : Comment vous préparez-vous à l’arrivée de la TPD en tant qu’association et en tant qu’artisans ?

La plupart des membres de l’Union continuent à travailler en gardant espoir que les textes soient modifiés, voire avortés. Après l’application de la directive, si le texte est trop restrictif, nous essaieront bien sûr de conserver notre travail en essayant de nous adapter dans la mesure du possible. L’exportation pourrait s’avérer être notre planche de salut, ainsi que le détournement de l’objet, un mod pourrais ainsi être vendu comme une lampe de poche avec un connecteur 510, « le client n’aurait alors qu’à y visser un atomiseur ».

Certains de nos membres, préféreront arrêter tout bonnement au lieu de, je cite «  se prostituer pour Big Tobacco ». La France perdrait ainsi une bonne partie de ses artisans dans la profession, au profit des lobbies du tabac, mais surtout elle perdrait un fabuleux outil de réduction des risques liés au tabagisme … Elle ne semble pas en avoir conscience. Les associations reviennent en première ligne : Aiduce, Fivape pour la France et Helvetic Vape pour la Suisse, l’Union des Artisans soutient ces associations pour sauver la vape. Enfin il n’est pas question de se tourner vers les marchés du tabac. Comme on a pu le lire dernièrement . Nous continuerons à nous battre pour que l’amalgame vape et tabac ne soit pas entretenu.

A toute l’équipe : “Avez- vous l’intention d’adhérer un jour à la FIVAPE ?

La Fivape nous a déjà contacté, si nous décidons d’y adhérer il nous faudra (je pense) changer le statut de l’association, la Fivape se renseigne déjà à ce sujet, et nous travaillons déjà à ce projet.

Comment rejoindre l’union ?

Rien de plus simple, il suffit de nous contacter par mail ou via facebook, d’adhérer aux principes de la charte qui est disponible sur la page facebook et sur le site, il suffit de la télécharger, la signer, la candidature sera ensuite examinée et votée par l’ensemble des membres de l’union. Toutes les informations sont disponibles sur le site.




Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Vapoteurs.net en 2014, j'en suis depuis rédacteur et photographe officiel. Je suis un véritable passionné de vape mais également de comics et de jeux vidéos.