Top banner
Top banner
INTERVIEW : Rencontre avec Ker Skal (La Tribune du Vapoteur)

INTERVIEW : Rencontre avec Ker Skal (La Tribune du Vapoteur)

Sur Facebook, il existe un groupe qui sort un peu du lot, un groupe qui a un fonctionnement et un but trés différent de tous les autres : « La Tribune du Vapoteur« . Afin d’en savoir un peu plus sur ce groupe, nous sommes partis à la rencontre de son fondateur Pascal B. connu également sous le pseudonyme « Ker Skal » pour une interview inédite.

ldtv


Bonjour Pascal, pour commencer un grand merci d’avoir pris un peu de ton temps afin de répondre à nos questions qui permettront à nos lecteurs d’en apprendre un peu plus sur ton projet “La Tribune Du Vapoteur” ainsi que sur ta personnalité.Tout d’abord pourquoi ne pas commencer par une petite présentation ! Qui es-tu et quel est ton rôle dans l’univers de la vape ?


 

Pascal B : Bonjour Jérémy  ! Merci à toi de t’intéresser à La Tribune du Vapoteur ! Alors, pour me présenter brièvement, j’ai 36 ans, marié et père de 2 enfants, vivant en région parisienne, mais en phase de déménagement sur le golfe du Morbihan très bientôt. Professionnellement je suis Gérant d’une société de conseils dans les domaines de la finance, de la gestion de patrimoine et gestion de fortune, et plus particulièrement en ce moment auprès des entreprises. Je suis également formateur et manager.

Comme tu peux le constater, je n’ai rien à voir avec l’univers de la Vape, si ce n’est que je suis vapoteur depuis 18 mois environ. J’ai décidé de m’investir dans l’univers de la Vape avec le lancement de LTDV le 2 décembre 2014.


Tu es donc l’administrateur principal du groupe “La Tribune Du Vapoteur” sur Facebook. Que propose ce groupe de différent par rapport aux autres et quelles raisons t’ont poussé à le mettre en place ?


 

Pascal B : J’ai lancé La Tribune Du Vapoteur en partant du constat que la liberté d’expression des vapoteurs était de plus en plus bridée sur les groupes Facebook, notamment à cause des dérives et des conflits qui pourrissaient les groupes généralistes de vape. C’est un choix d’administration de groupe que je respecte et que je comprends, mais pour le coup, beaucoup de sujets passent à la trappe, manu militari, évitant ainsi d’aborder des sujets de fonds, des débats, des litiges, qui concernent la communauté des vapoteurs, pour tenter de préserver une bonne ambiance dans les groupes de discussion.

La mission initiale de LTDV était de délocaliser les conflits des groupes de vape, pour les centraliser en un seul endroit, et tenter de les régler, en public. La notion de “Public” est un critère fondamental de LTDV, car cela permet un certain auto-contrôle des membres et offre plus de visibilité à la communauté. C’est grâce à cette diffusion publique que nous avons pu faire réagir de nombreuses personnes, notamment des professionnels de la vape.

Cela permettait enfin d’offrir une issue de secours pour les admins des autres groupes de vape sur facebook, en orientant les vapoteurs en conflit vers LTDV pour résoudre leurs problèmes, et faire revenir la bonne ambiance dans un climat plus serein.


Et donc après quelques mois d’existence, quels sont les premiers constats selon vous ?


 

Pascal B : Après 8 mois d’existence, je constate que certains admins jouent le jeu, mais ils se font très rares au final malheureusement. A l’inverse ce sont les vapoteurs eux-mêmes qui orientent régulièrement vers LTDV dès lors qu’un conflit surgit sur un groupe de vape. Ce constat ne fait que renforcer le fait que LTDV est soutenue et développée par les vapoteurs eux-mêmes, probablement expliqué par un principe de gestion démocratique mis en place très vite au départ, notamment par l’élection d’administrateurs par les tribunautes eux-mêmes.

Ensuite, comme dans tout groupe qui se développe vite, il y a eu des dérives, mettant à mal le principe d’auto-modération du groupe par ses membres. C’est ainsi que j’ai dû modifier quelque peu les règles de modération, à contre-coeur, mais cela s’avérait indispensable. Nous avons aujourd’hui une équipe de 5 administrateurs, qui intervient le moins possible afin de respecter au maximum le principe d’auto-modération, mais qui font un travail quotidien de gestion, trop souvent méconnu des vapoteurs.

Plus tard, certains vapoteurs me firent remarquer que trop souvent des conflits présentés sur LTDV en public partaient parfois en lynchage gratuit, faute au manque de réaction de la part des incriminés bien souvent. J’en ai pris bonne note, et nous avons mis en place une équipe de médiateurs afin de voir dans un premier temps si une résolution en privé était possible alors que le dialogue était rompu entre les deux parties. Bien souvent, les médiateurs réussissent à rétablir le dialogue, et aident à trouver un compromis. Cela représente 75 % des cas généralement. Mais parfois, la médiation échoue : nous donnons alors le feu vert pour une publication en public sur LTDV, et c’est là que les tribunautes jouent un rôle de médiateurs à leur tour. La pression d’une exposition publique permet bien souvent de faire réagir les vapoteurs en cause.

La médiation de LTDV est aujourd’hui bien installée et reconnue par la communauté, je pense que nous avons mis là en place un service, gratuit, qui était attendu de la part des vapoteurs. Aujourd’hui, nous avons des demandes de médiation également entre professionnels, qui sont des cas bien plus complexes. Nous sommes donc amenés à recruter prochainement un juriste pour compléter l’équipe.


Donc clairement, “La Tribune Du Vapoteur” est un groupe de médiation de la vape ? Ou est ce un peu plus que cela ?


 

Pascal B : Pour te répondre de façon plus synthétique, La Tribune du Vapoteur propose:

  1. Un service de médiation à la communauté, une idée originale de LTDV, maintenant cloné, géré par Christophe, Hélène, Serge, Frédéric et Alain,
  2. Des débats ouverts sur l’actualité, la réglementation, la sécurité, la santé et la défense d’une vape libre et responsable, avec une liberté d’expression maximale,
  3. Une page Facebook LTDV qui relaie les publications de la plupart des médias de la vape, comme vapoteurs.net bien sûr, accompagnées d’articles exclusifs par notre équipe d’Auteurs LTDV qui est en phase de développement elle aussi. Actuellement les auteurs sont Florence, Alexandre et moi-même ponctuellement.

Contrairement à la grande majorité des autres groupes, les posts de Vapmails, de revues sur un produit, les concours, les publicités, les annonces de vente ou troc, et enfin les demandes de conseils techniques ou bons plans commerciaux, ne sont pas autorisés afin de ne pas faire de concurrence aux autres groupes de vape généraliste. Nous nous positionnons comme partenaire des autres groupes , pas en concurrence, nous faisons régulièrement d’ailleurs la promotion d’autres groupes. C’est dommage que bien des admins de groupes ou plate-formes médias n’aient pas compris encore cela, je vais peut-être finir par revoir ce principe de non-concurrence et répondre à des demandes de vapoteurs, notamment en terme d’entraide et de conseils, ou bien faciliter les échanges et ventes d’occasion, source de nombreux litiges par ailleurs…qui ne sont pas réglés bien souvent.

Enfin, nous n’avons aucun partenariat avec quelconques boutiques ou fabricants, nous souhaitons absolument conserver notre indépendance totale, c’est là aussi un critère fondamental de LTDV. Nous sommes sans étiquette, et ce sera toujours le cas.


Selon tes dires, “La Tribune Du Vapoteur” est totalement indépendante mais cela vous arrive-t-il néanmoins de prendre parti dans certains conflits ?


 

Pascal B : C’est une excellente question ! Et c’est assez difficile d’y répondre, mais je vais essayer. D’abord, La Tribune Du Vapoteur, ce sont les tribunautes. Chaque tribunaute a ses propres convictions, ses propres opinions sur les sujets et conflits qui sont abordés sur LTDV. Donc ma première réponse serait de te dire “Oui bien sûr ! Et pas qu’un peu !”

D’autre part, si par La Tribune Du Vapoteur, tu entends notre équipe d’admins, là aussi nous sommes assez partagés puisque nous avons nous même nos propres opinions, parfois en opposition au sein même de notre équipe, et les débats sont parfois houleux en interne ! Il est en de même pour l’équipe de médiateurs ou pour l’équipe d’auteurs. En revanche, l’équipe médiateurs respecte une NEUTRALITE parfaite dans son approche de médiation évidemment, et ils ne prennent jamais parti pour qui que ce soit. Leur mission est simple : obtenir une conciliation convenant aux deux parties.

Quoi qu’il en soit, je n’ai jamais interdit aux membres des équipes de LTDV de s’exprimer librement sur le groupe en tant que personne, bien au contraire, je les encourage même à le faire. La Liberté d’expression, c’est valable pour tous ! Après, chacun dans l’équipe fait comme il le sent: Alexandre et David, par exemple, ne se gênent pas pour exprimer leur opinion en leur nom propre, tandis que Sandra et Katelyne restent généralement dans une approche la plus neutre possible pour remplir au mieux leur rôle de “modératrices”. Autre exemple: Frédéric, qui est médiateur, à l’extrême opposé a un rôle d’agitateur de débat, très souvent border-line volontairement, pour faire ressortir le fond des pensées et éviter les faux semblants, une sorte de Maïeutique chère à Socrate…un poil brutal mais souvent efficace !

Pour ma part, j’évite de rentrer dans les conflits afin de conserver la position la plus neutre possible, comme Sandra et Katelyne. C’est extrêmement rare de me voir participer et prendre parti dans un conflit sur LTDV. La seule fois où je l’ai fait, de mémoire, c’était à l’occasion de la diffusion d’une vidéo sur les agissements puérils de certains vapoteurs, où je l’ai fait pour protéger les auteurs de la vidéo.  En revanche, cela ne m’empêche pas d’exprimer mes profondes convictions concernant la défense d’une vape libre et responsable. Après si c’est moi qui suis mis en cause, je vais bien évidemment me défendre, et donc prendre mon parti, forcément !

Enfin, La Tribune Du Vapoteur en tant qu’entité à part entière, personne morale, prend des positions sur sa page Facebook, sur l’actualité, la réglementation, la sécurité, la santé… mais pas les conflits internes à la communauté. Nous essayons d’être le plus factuel possible, et nous laissons toujours un droit de réponse à tous, comme dans l’affaire Cloud 9 Vaping Vs Five Pawns par exemple, car nous sommes en relation avec les deux parties.

Si on doit résumer, on distingue trois équipes chez LTDV:

  1. Les admins : pas neutres quand ils expriment leurs opinions, mais « professionnels » quand il s’agit de modérer les discussions. Heureusement, notre nombre et notre contact permanent nous permettent de toujours nous poser les questions sur notre neutralité, et définir les actions à appliquer.
  2. Les médiateurs : Idem, pas neutres à titre personnel, mais “professionnels” quand il s’agit d’agir en médiateurs, avec un mot d’ordre: NEUTRALITE.
  3. Les auteurs. On essaie de traiter les sujets que l’on pense importants, et non traités par le reste des blogs car le but n’est pas de faire une redite. Si on s’affiche clairement dans le sens de la défense de la vape, on essaye de présenter les infos de la façon la plus claire, neutre et sourcée possible. Beaucoup de sujets ne sont pas traités car les données disponibles nous semblent insuffisantes, et/ou ne peuvent être vérifiées.

La Tribune Du Vapoteur étant une entité surtout présente sur Facebook qui reste un réseau social fermé, n’avez-vous pas l’impression de n’être que trop peu visibles dans ce gigantesque monde de la vape ? Avez-vous pour ambition de vous affranchir de cette étiquette “groupe de vape” ?


 

Pascal B : Effectivement, LTDV va se développer petit à petit en dehors de Facebook, c’est déjà le cas avec la communauté G+ que nous avons lancée il y a quelques temps, et demain LTDV sera également présente sur Twitter.

Cependant, un nombre croissant de vapoteurs nous fait la remarque que nous devrions nous aussi tenir un blog compte tenu de la qualité de nos articles exclusifs, notamment, et de notre ton incisif et factuel qui n’est pas pour déplaire non plus. Par ailleurs, Facebook a des limites, notamment en terme de mise en page, de censure, de signalement de compte, et j’en passe… C’est pourquoi nous allons effectivement sortir de Facebook, ce qui ne nous empêchera pas d’y rester très présent, comme sur la plupart des réseaux sociaux et forums.

Cela fait quelques mois que j’essaie de synthétiser toutes ces informations, ces retours des vapoteurs depuis la création de LTDV, des besoins exprimés par les tribunautes, des idées… Et à vrai dire LTDV est en train de devenir un projet très vaste et assez complexe, avec pour mission principale de fédérer et rassembler les vapoteurs, tous acteurs confondus, de soutenir les actions de l’AIDUCE et de la FIVAPE en étant force de proposition et acteurs nous-mêmes, sur un modèle hybride entre le monde associatif et l’entreprise.

Demain, dans le meilleur des mondes possibles, avec beaucoup d’huile de coude, de volonté et de motivation, nous aimerions que LTDV soit une entreprise solidaire et sociale, offrant des solutions répondant aux besoins des vapoteurs , et proposant de créer des emplois pour des vapoteurs en situation de précarité. Depuis le début LTDV a une finalité sociale et engagée, et nous continuerons le développement dans ce sens, nous allons juste changer d’échelle. L’idée est aussi d’apporter plus de moyens financiers et matériels dans la défense d’une vape libre, responsable ET indépendante, tout cela dans le respect des valeurs à l’origine de La Tribune Du Vapoteur.

Reprenons : Le groupe “La Tribune” est né, puis est venue la page, relayant les infos du groupe, puis les différentes actualités de la vape, puis des articles exclusifs, puis une communauté G+, bientôt Twitter, puis une team spécifique de médiation a été créée. Sans oublier les nombreux changements de politique de modération et d’administration du groupe … Qu’est-ce qui motive tout ça ? Les besoins exprimés par les tribunautes , et plus globalement par les vapoteurs eux-mêmes. La Tribune est ce que vous en faites, elle appartient aux tribunautes. Mon équipe et moi-même agissons au mieux des intérêts de la communauté, malgré ce que peuvent dire certains, pas toujours ravis de cette liberté d’expression débridée et qui dérange beaucoup de monde.

Nous faisons appel à toutes les bonnes volontés qui souhaitent participer à ce projet, et je suis d’autant plus heureux de notre échange aujourd’hui qui participe à cela… Nous ferons bientôt un appel officiel, sans doute après le Vapexpo de Septembre, où nous serons bien sûr présent.

Nous aimerions lancer notre futur site internet, idéalement au mois de Décembre 2015, à l’occasion de notre premier anniversaire ! C’est beaucoup de travail et d’énergie déployés, j’espère que nous arriverons à tenir notre challenge !

 


Du coup avec cette annonce, quelle est ton approche vis-à-vis de la TPD qui pourrait d’ailleurs être appliquée avant même Mai 2016 ? Car cela serait quand même gonflé de lancer un projet si vaste maintenant ! Non ?



Pascal B : Mais nous sommes gonflés chez LTDV, c’est dans notre ADN, tu ne trouves pas ? :p  Plus sérieusement, nous essayons de rester optimistes quant à l’après TPD, si elle est bien mise en application, car le combat n’est pas fini ! L’AIDUCE attaquera la transposition de cette directive européenne en Justice, c’est pourquoi nous incitons régulièrement les vapoteurs à adhérer à l’AIDUCE afin d’aider au financement de ce combat juridique qui s’annonce.

D’autre part, le projet LTDV n’étant pas du tout financé par la publicité dans nos prévisions, mais par les vapoteurs volontaires eux-mêmes et par d’autres sources de revenus, nous espérons passer au travers des mailles du filet, en quelque sorte. De toute façon, nous nous adapterons comme beaucoup de vapoteurs je pense.

En revanche, cette histoire c’est un vrai problème pour atteindre les fumeurs et le grand public, c’est clair. Donc le meilleur moyen de communiquer reste le bouche à oreille entre vapoteurs et fumeurs, on le sait, c’est aussi sur cet axe que nous allons travailler.


Tu m’expliquais tout à l’heure qu’il vous faudrait un juriste dans votre équipe. Cherchez-vous un juriste qui serait rémunéré, un passionné ou un opportuniste à former pour avoir de l’aide sur les litiges ?


 

Pascal B : Toute l’équipe est bénévole, donc pour le moment nous recherchons un juriste, vapoteur de préférence, et qui soit déjà formé au droit de la consommation notamment, et bénévole, comme nous tous. Même si nous avons déjà de bonnes connaissances en droit dans l’équipe, personne n’est juriste ou avocat, spécialisé dans ce domaine, pour le moment.

Dès lors que LTDV se développe avec une vraie structure juridique et des revenus, nous commencerons à créer des emplois à temps plein, et il est probable que le juriste en fasse partie effectivement. En attendant, je pense que participer à ce projet bénévolement est une belle opportunité pour un juriste junior ou avocat junior pour se forger une expérience intéressante et valorisante pour sa carrière. D’ailleurs, c’est le cas de chacun d’entre nous, je l’ai d’ailleurs moi-même mis sur mon profil LinkedIn.


Une dernière question, si l’on souhaite participer au projet “La Tribune Du Vapoteur” est ce possible ? Qui doit on contacter ?


 

Pascal B : C’est tout à fait possible, nous appelons toutes les bonnes volontés à participer d’une manière ou d’une autre au projet, basé et soutenu par la communauté elle-même. Selon les profils, les nouveaux venus se verront affecter des missions spécifiques, que ce soit en tant que médiateur ou auteur dans les équipes actuelles, ou bien en création de “poste” sur d’autres domaines à venir.

Chaque équipe à un “référent”, c’est lui qu’il faut contacter directement pour cela. Christophe Decenon est le référent pour l’équipe Médiateurs, tandis que Alexandre Brotons est le référent pour la team Auteurs. Pour l’équipe Admins, c’est Sandra Saunier la référente, mais il n’est pas prévu de recruter de nouveaux admins pour le moment.

D’autre part, nous recherchons des volontaires pour développer la communauté G+ et Twitter, mais aussi un ou plusieurs vapoteurs développeurs, graphistes, etc….pour participer à la création et au développement du site internet à venir.

D’une façon générale les vapoteurs qui souhaitent participer au projet LTDV peuvent également me contacter en direct, je réponds généralement assez rapidement. Chacun participe à hauteur du temps disponible qu’il peut y consacrer. C’est une vraie règle d’or chez LTDV : la Vie personnelle et professionnelle en priorité, LTDV passe après. Ça paraît idiot de le rappeler, mais parfois la passion et l’investissement personnel des uns et des autres dans l’équipe débordent largement, et les autres membres de l’équipe se chargent de rappeler à la raison généralement. Certains s’investissent beaucoup, d’autres moins, et c’est normal, cela fait parti d’un projet collectif bénévole.

Les décisions se font de façon collégiale dans chaque équipe, 1 membre = 1 voix. Le principe d’équité est fondamental pour nous, c’est dans l’ADN de LTDV. Quand une décision n’arrive pas à se prendre de façon collégiale, je suis le décisionnaire final généralement, mais c’est très rare.

Pour résumer, La Tribune du Vapoteur recrute des vapoteurs bénévoles:

  • non-professionnels mais passionnés
  • ayant un vrai esprit d’équipe, (j’insiste vraiment sur ce point important)
  • motivés pour défendre une vape libre et responsable
  • souhaitant participer à une expérience unique, à finalité sociale et solidaire, dans le cadre d’un sujet de santé publique majeur.

Merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et bon courage pour la suite !

Liens utiles : Le groupe Facebook « La Tribune du Vapoteur »
La page Facebook « La Tribune du Vapoteur »

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Vapoteurs.net en 2014, j'en suis depuis rédacteur et photographe officiel. Je suis un véritable passionné de vape mais également de comics et de jeux vidéos.