Top banner
Top banner
Top banner
IRLANDE : Appareil respiratoire et e-cigarette, des interrogations après le décès d’une femme de 54 ans

IRLANDE : Appareil respiratoire et e-cigarette, des interrogations après le décès d’une femme de 54 ans

C’est une enquête avec de nombreuses questions qui à lieu en Irlande. Le 22 juin 2017, les cheveux d’une femme de 54 ans qui utilisait une e-cigarette et un appareil respiratoire médical ont pris feu. De nombreuses questions se posent encore aujourd’hui.


LE DISPOSITIF DE RESPIRATION PLUS RESPONSABLE QUE L’E-CIGARETTE !


En Juin 2017, une femme de 54 ans est décédée suite à des brulures après avoir utilisé une e-cigarette au même moment qu’un appareil respiratoire médical. Caroline Murphy, 54 ans, mère de deux enfants, a été brûlée au visage, au cou, au cuir chevelu et à la poitrine alors qu’elle vapotait au lit chez elle à Rathcobican, dans le comté de Offaly.

« Elle avait une e-cigarette et l’utilisait avant l’accident« , a déclaré son mari M. Murphy. Lors d’une enquête sur sa mort devant le tribunal de Dublin, il déclarait l’avoir entendu crier de la chambre à coucher ou elle utilisait un appareil respiratoire pour soigner un problème de santé.

« Elle a dit: » Je brûle, je suis en flammes. « Je suis entrée en courant et ses cheveux étaient en feu« , a déclaré M. Murphy. Il enleva sa chemise et l’enroula autour d’elle avant de la porter sous la douche.

«J’ai essayé d’étouffer le feu du mieux que je pouvais. J’ai enlevé la ligne nasale de son nez et derrière ses oreilles, elle fondait », a déclaré M. Murphy.

Le coroner Dr Crona Gallagher a demandé si la femme fumait au moment de l’incendie. Son mari a répondu qu’elle utilisait une e-cigarette avant que son tube nasal prenne feu.

Mme Murphy a subi des brûlures graves sur plus de 6% du corps. Elle a été soignée à l’unité des grands brûlés de l’hôpital St James’s pendant 36 jours avant que son état ne se détériore soudainement le 29 juillet 2017. Elle est décédée le lendemain.

La cause du décès était une défaillance multiviscérale causée par une zone de mort tissulaire sur le foie. Le coroner a déclaré que les brûlures étaient le déclencheur initial et avaient par la suite causé certains problèmes médicaux.

Le docteur Cian Muldoon, médecin-conseil en anatomopathologie, a déclaré que les brûlures correspondaient aux conséquences d’un incendie.

« La description que vous donnez de ses cheveux en flammes correspond à une situation où il y a une source d’oxygène ou de carburant pour provoquer un incendie« , a déclaré le Dr Gallagher.

L’enquête a été ajournée, car il n’a pas été possible de déterminer quel type de dispositif Mme Murphy utilisait pour l’aider à respirer lorsque l’incendie s’est déclaré. «Nous allons essayer d’obtenir des informations sur la société qui a fourni le dispositif médical », a déclaré le Dr Gallagher.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse