Top banner
Top banner
Top banner
Top banner
ISRAËL : Le ministère de la santé souhaite interdire la vente de l’e-cigarette Juul

ISRAËL : Le ministère de la santé souhaite interdire la vente de l’e-cigarette Juul

Une véritable réussite commerciale aux Etats-Unis et une récente arrivée sur le marché anglo-saxon, l’e-cigarette Juul n’en finie plus de faire parler d’elle. Pourtant le ministère israélien de la Santé a récemment décidé d’interdire la commercialisation de l’e-cigarette vendue dans le pays depuis le mois de mai.


UNE INTERDICTION DUE A UN TAUX DE NICOTINE TROP IMPORTANT !


Le ministère de la Santé d’Israël a décidé d’interdire la commercialisation de la fameuse e-cigarette Juul. Cette décision confirmée lundi dernier nécessite maintenant une approbation finale du procureur général du pays.

Vendant actuellement ses produits dans seulement deux pays en dehors des États-Unis, Juul a commencé à opérer en Israël en mai. Il y’a un mois, Juul a lancé son produit au Royaume-Uni, où il vend ses capsules avec 1,7% de nicotine, conformément à la réglementation européenne. En Israël ce n’est pas tout à fait la même chose car Juul Labs vend ses capsules avec 5% de nicotine ce qui inquiète les autorités.

En Israël la commercialisation de Juul a été débattue dans le cadre d’une campagne de réglementation générale contre la commercialisation des produits du tabac. Le ministre adjoint de la santé, Yaakov Litzman, a contacté le bureau du procureur général en mai pour demander une interdiction de commercialisation du produit en raison de sa forte teneur en nicotine.

À la suite des efforts de lobbying de la société et d’une audition tenue au début du mois de juillet, le ministère a pris la décision officielle d’interdire la commercialisation du Juul en Israël au cours du week-end. La décision a été transmise au procureur général du pays. En juillet, le procureur général adjoint israélien Raz Nazri a déclaré que le ministère de la Santé avait une « base judiciaire » pour interdire la Juul.

Souhaitant se défendre, le porte-parole de Juul a déclaré que l’audience était toujours en cours. Selon lui en divulguant des informations, les responsables de l’Etat israélien font un « usage cynique » des médias dans une « tentative illégale » de stopper la commercialisation du produit dans le pays.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Précédent : REVUE / TEST : Silk par Vapor Junkie
Suivant : REVUE / TEST : Lemon Cake (Gamme Classique) par Green Liquides

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse