Top banner
JUSTICE : Le policier victime d’un dégazage d’accu pour e-cigarette débouté par la justice !

JUSTICE : Le policier victime d’un dégazage d’accu pour e-cigarette débouté par la justice !

Il y’a deux mois nous vous présentions ici même cette affaire opposant un policier victime d’un dégazage d’accu à une boutique de cigarette électronique.  Accusant le vendeur de ne pas l’avoir informé, il réclamait 3000 € à l’enseigne qui lui avait vendu le produit. Aujourd’hui, le tribunal de Lille a décidé de le débouter.


LA FAUTE DU VENDEUR N’A PAS ETE DEMONTREE !


Le 12 mars 2016, le CRS est qui est dans la cour de sa caserne voit d’un coup son pantalon prendre « feu ». En effet, l’accu qui est dans sa poche et en contact avec quelques pièces de monnaie. Presque deux ans après, il n’a toujours pas repris le travail et a subi deux greffes de la peau, après des brûlures au troisième degré à l’intérieur du mollet droit.

Aux yeux de la victime, défendue par l’avocate Alexia Navarro, cette déflagration mystérieuse ne pouvait provenir que du contact entre la pile et les pièces de monnaie. Accusant la boutique d’e-cigarette, il réclamait 3000 euros pour les préjudices. Le magasin marcquois assurait, de son côté, avoir vendu l’accu avec une notice d’utilisation. 

Finalement, le policier vient d’être débouté par le tribunal de Lille.  » Le tribunal a considéré que nous ne démontrions pas la faute commise par le vendeur  » , souligne Me Alexia Navarro, avocate de la victime.  » Il est possible que nous fassions appel  » ajoute t’elle. 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .