Top banner
Top banner
Top banner
MarieFrance.fr explique : « Comment arrêter la cigarette électronique ? »

MarieFrance.fr explique : « Comment arrêter la cigarette électronique ? »

D’après le site « Mariefrance.fr », le temps est venu d’arrêter la e-cig ! La lutte contre le tabac étant à priori insuffisante, certains se sont dit qu’il était peut-être temps d’expliquer aux vapoteurs comment s’en sortir face à leur « dangereuse » addiction !


« On a cessé de fumer grâce à elle mais à présent il est temps de lâcher aussi la vapoteuse et de retrouver une liberté totale. »


Telle est l’amorce de l’article paru le 01 novembre sur Mariefrance.fr. La « liberté totale » du vapoteur serait de lâcher sa e-cig ? C’est à se demander si on voudrait pas nous faire replonger un peu plus vite dans le magnifique monde du tabac avec tous les bonheurs que cela engendre. On pourrait se dire qu’aprés tout cet article n’est pas inutile car pour 90% des vapoteurs, c’est un moyen de transition pour arrêter de fumer mais même si comme le dit le Professeur Dautzenberg « Le principe de précaution invite à ne pas utiliser la cigarette électronique au-delà de 6 à 12 mois, après on navigue à vue « , nous n’avons aucune certitude ni sur une potentielle nocivité aprés 12 mois, ni sur une certitude du sevrage totale du vapoteur.

eclope2-615x410


« Pour ne pas risquer de se remettre à fumer dès qu’une recherche soulignera les dangers potentiels de l’e-cig, mieux vaut tout arrêter. »


L’article va plus loin, en nous incitant à arrêter au plus vite la vape pour ne pas reprendre plus tard la tueuse et également qu’il faudrait se méfier car suite à des articles sur des incidents domestiques, l’industrie du tabac va probablement contre-attaquer.

Aprés avoir tenté un peu tout et rien pour attaquer la e-cigarette, on tente maintenant de dissuader le vapoteur par la peur des géants du tabac et la peur de l’interdiction de la vape en France. Peut être encore un effet secondaire du a la fête d’halloween, on ne sera en tous les cas plus surpris par certains propos trés probablement relayés par des personnes non vapoteuses voire même non fumeuses. Car les seules personnes qui sont en mesure de faire un constat sur les bienfaits de la e-cig, ce sont les vapoteurs eux même qui encore dans cette période de froid qui arrive ne redouteront pas les bronchites chroniques qu’ils avaient autrefois à cause de la tueuse !


« Besoin d’aide ? La premiére consultation d’e-clope, car en plus arrêter de fumer rend heureux »


Vapoter n’est pas fumer, et malheuresement, on se rend compte que dans la société française la nuance n’est pas encore bien comprise. Et même si le professeur Dautzenberg fait une petite publicité au passage pour parler de ses consultations, il serait bon de rappeller qu’il existe des personnes qui trouvent un réel plaisir à vapoter en 0mg de nicotine et que ces personnes tant qu’elles vapotent sont protégées en quelque sorte du retour au tabac ! On ne peut pas encore préconiser aux gens l’arrêt de la vape comme on préconise l’arrêt du tabac car l’addiction n’est pas la même. Le vapoteur de lui même au fur et a mesure du temps réduira sa consommation de nicotine jusqu’à arriver à un point ou il continuera de vaper pour son plaisir sans nicotine ou il arrettera.
Contrairement à cela, le fumeur lui, consommera toujours plus de « tueuses » car les poisons que contient le tabac rendent d’années en années encore plus accrocs.

Cet article de Mariefrance.fr aurait pu être utile aux personnes qui souhaitent arrêter la tueuse, mais malheuresement la e-cigarette y est considérée  à égal avec le tabac ce qui donne une vision négative aux vapoteurs. De plus on y trouve beaucoup d’informations farfelues pour nous « aider » à réduire la nicotine :

« Pour certains, il faudra y aller très progressivement. Par exemple, diminuer de 0,1 mg. » et pour arrêter totalement « On range son e-clope au placard pour un temps. Si on redoute le manque, il est facile de se patcher un peu (faibles dosages) avec les conseils de son pharmacien » après l’arrêt  « et si, malgré tout, on entre dans un tabac, on achètera une e-cigarette jetable plutôt qu’un paquet classique. »

Bref, à se demander si l’article n’a pas eu un sponsoring par les pharmacies et le professeur Dautzenberg car pour proposer à un vapoteur de se patcher pour remplacer son e-cig,  il faut voir loin….

Article complet disponible sur mariefrance.fr

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse