MINUTE DÉTENTE : Blue Origin, les premiers touristes de l’espace pour bientôt ?

MINUTE DÉTENTE : Blue Origin, les premiers touristes de l’espace pour bientôt ?

Si Elon Musk avance a grands pas avec sa société Space X, le fondateur du géant Amazon, Jeff Bezos n’est pas en reste avec son projet Blue Origin dont le dernier test s’est déroulé hier avec succès. En effet, avec cette nouvelle réussite, la société spatiale de Jeff Bezos « Blue Origin » affirme pouvoir envoyer les premiers touristes dans l’espace très bientôt.


La capsule « Blue Origin » du New Shepard

DE 170 000 à 250 000 EUROS POUR UN VOYAGE DE 10 MINUTES !


Un petit voyage dans l’espace, cela vous tente ? Et bien, cassez dés maintenant le petit cochon car il faudra débourser une somme comprise entre 170 000 € et 250 000 € pour profiter d’un siège dans les futures voyages touristiques de « Blue Origin« .

À la suite du succès du 15éme et dernier vol de test de sa fusée New Shepard hier, la société spatiale de Jeff Bezos « Blue Origin » semble fin prête à envoyer des passagers dans l’espace dès le mois d’avril 2021.

Alors en quoi consiste exactement cette courte épopée ? Les clients qui ont payé et paieront décolleront dans une capsule qui les emmènera à 100 km d’altitude. Ils passeront quelques minutes en apesanteur avant de redescendre sur terre. Équipée de six places, la capsule est équipée de très larges vitres qui permettent de contempler la terre et l’espace.

Le prochain vol sera donc habité et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce système de transport ne va évidemment pas proposer des voyages spatiaux mais des vols ascensionnels jusqu’à une centaine de kilomètres d’altitude afin de franchir la ligne de Kármán, qui définit la frontière entre l’atmosphère terrestre et l’espace (fixée arbitrairement à 100 kilomètres d’altitude).

Si le News Shepard est capable de voler jusqu’à environ 120 kilomètres d’altitude, lors du dernier vol il a atteint 109 kilomètres, la capsule ne peut guère aller plus haut sans risquer des contraintes thermiques et aérodynamiques trop fortes lors du retour au sol. À cela s’ajoute que la vitesse maximale de la capsule est d’un peu plus de 3.600 kilomètres par heure, ce qui reste loin de la vitesse nécessaire pour une éventuelle satellisation et donc voler dans l’espace.

Alors ça vous tente ? N’hésitez pas à nous dire si vous seriez prêt à tout afin de tenter cette aventure unique !

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.