Top banner
MINUTE DÉTENTE : En guerre contre les roms, Nintendo obtient finalement gain de cause !

MINUTE DÉTENTE : En guerre contre les roms, Nintendo obtient finalement gain de cause !

En espérant que vous ne vous ferez pas de mauvaises idées en lisant le titre de l’article, aujourd’hui, nous parlons bien évidemment de jeux vidéos. Le géant japonais Nintendo vient de remporter un procès contre Romuniverse, une plateforme qui proposait des milliers de roms (copies numériques complètes de jeux) après une longue bataille juridique.


VIOLATION D’AUTEUR ET CONCURRENCE DÉLOYALE !


Même si cela ne remboursera probablement pas la perte financière, le géant du jeux-vidéo Nintendo vient de remporter une victoire face à la piraterie. En effet, fin 2019, l’entreprise nipponne intentait un procès contre le site américain RomUniverse, spécialisé dans le partage de Roms.

Après plus d’un an de bataille judiciaire, la justice a finalement donné raison à Nintendo, en condamnant le propriétaire du site Matthew Storman à verser plus de 2,1 millions de dollars de dommages et intérêts à l’entreprise pour violation de droits d’auteur et concurrence déloyale.

Grâce à un logiciel d’émulation compatible, un rom téléchargé sur internet peut vous permettre de lancé un jeu (cela existe pour la plupart des consoles rétros). Mais dans l’histoire, il y’a un flou juridique ! En effet, si vous possédez la copie originale en cartouche ou en DVD vous avez en théorie le droit de posséder et d’utiliser le rom correspondant. Difficile à vérifier n’est ce pas ?

Au final, Nintendo a eu raison devant le tribunal. Alors que l’entreprise japonaise réclamait 15 millions de dollars de dommages et intérêts, le tribunal a estimé que 2,1 millions seraient suffisants pour compenser sa perte de revenus, tout en dissuadant Matthew Storman de récidiver.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.