Top banner
MINUTE DÉTENTE : Love and Monsters, un pari, un divertissement réussi !

MINUTE DÉTENTE : Love and Monsters, un pari, un divertissement réussi !

Nouvelle journée et nouvelle critique cinéma ! Si comme moi vous trouvez que le contenu de la plateforme Netflix laisse souvent à désirer et bien vous pourrez être surpris par « Love and Monsters« , un film réalisé par Michael Matthews qui ne laisse pas vraiment de temps à l’ennui.


LOVE & MONSTERS : ROMANCE, ACTION, HUMOUR… TOUT EST LA !


Si vous aimez les films d’aventures fantastiques du style « Bienvenue à Zombieland » ou encore « Pacific Rim« , il y’a de fortes chances que la production réalisée par Michael Matthews soit pour vous ! En effet « Love and Monsters« , ce n’est pas juste un film de monstres comme on peut en voir par centaine, c’est un moment de pure détente ou l’on retrouve les ingrédients nécessaires à une bonne production du genre : de l’action, une romance, de l’humour et surtout un coté décalé et décapant qui fait la différence ! Évidemment, il y’aura toujours des critiques pour dénoncer un film « gentillet » ou trop « girly » mais au final dés sa bande annonce « Love & Monsters » annonce sa position : un film tout public qui sent bon le dimanche après midi sous un plaid.

 


LOVE AND MONSTERS : ALORS C’EST L’HISTOIRE D’UN CHIEN…


LOVE AND MONSTERS (2021)
Réalisateur : Michael Matthews


 SYNOPSIS

Un jeune homme nommé Joel Dawson se cache sous terre sept ans après que sa maison ait été envahie par de dangereux monstres. Là-bas, il utilise une radio pour essayer de contacter son amour de lycée, Aimee. Lorsqu’il découvre où elle se trouve, il se met à sa recherche. Dans sa lutte contre les créatures, il reçoit le soutien d’un chasseur de monstres expérimenté et surtout d’un chien qui deviendra son fidèle compagnon de voyage.


NOTRE AVIS SUR LE FILM

Avant de rentrer dans les détails, je précise tout d’abord que le lancement de ce film s’est fait par hasard avec une petit appréhension, en effet avec le temps j’en suis venu à me demander de façon automatique « Ce film « Netflix » va t’il encore me décevoir ?« . Au démarrage, pas de surprise, on se retrouve avec une romance impossible et une ambiance de film pour adolescents que l’on retrouve d’ailleurs souvent sur cette plateforme de streaming. Pourtant assez vite, on se rend compte que le travail à été bien fait. Le scénario sans être exceptionnel est à la hauteur puisqu’il offre en plus d’une romance, une véritable raison au héros « Joel Dawson » de partir dans un voyage impossible pour retrouver l’amour de sa vie. Du coup, sans être dans le génie, le scénario offre un fil rouge simple et efficace qui nous emmènera jusqu’au bout de l’aventure sans qu’ont en viennent à se poser trop de question. Et c’est en effet le problème que l’on retrouve avec beaucoup de production aujourd’hui, cette incapacité à proposer un scénario certes simple mais efficace, uniquement présent pour enrober un véritable divertissement.

Coté casting, on fait face à des acteurs plutôt sérieux qui prennent leurs rôles à cœur. Sans être dans la catégorie « acteurs de l’année », on peut se permettre de dire qu’ils sont bons et que le choix est clairement cohérent pour ce type de divertissement. Par ailleurs, on retrouve dans le rôle principal, Dylan O’Brien, ancien acteur de la série « Teen Wolf » dont le rôle et la prestation font clairement penser à Jesse Eisenberg dans « Bienvenue à Zombieland« . Le tandem Ariana Greenblatt et Michael Rooker ne sera pas sans nous rappeler l’équipe père/fille de Kick Ass (Nicolas Cage / Chloë Grace Moretz)… Bref autant dire que la recette marche du coup aucun risque dans ce sens. Mais évidemment, que serait ce film sans la génialissime prestation de « Boy« , le chien recueilli par le héros qui le suivra tout au long de l’aventure. Pour ma part, la présence d’un compagnon à quatre pattes dans ce genre de film change forcément la donne. On s’inquiète par ailleurs plus pour le chien que pour les autres personnages… C’est fou non ? Bref, coté casting, aucun doute sur le fait qu’il a été étudié pour toucher toutes les catégories d’âges et toutes les sensibilités (ou presque).

Concernant l’ambiance, nous retrouvons un film surprenant, drôle, touchant voir même envoutant avec une bonne dose d’action et de monstres en tout genre. Si cette production se montre plutôt calme sur le coté « violence » et « visibilité de sang », on retrouve tout de même des moments assez énergiques et réalistes qui feront le bonheur des spectateurs en recherche d’adrénaline. Pourtant, avec « Love and Monsters » on reste sur une catégorie de film assez particulière ou les monstres peuvent être imposants et agressifs sans pour autant faire peur aux spectateurs. Coté effet spéciaux, vous aurez ce qu’il faut car le budget est effectivement au rendez-vous ! Les « monstres », de véritables insectes ou amphibiens géants sont parfaitement modélisés et certaines scènes tout en restant « soft » imposent une certaine angoisse et un peu de suspense.

Sans forcément être dans la critique totale ou dans le soucis du détail, vous trouverez avec « Love and Monsters » un véritable moment de détente en famille. La recette du « Bienvenue à Zombieland » ou encore du fameux « Shawn of the dead » marche toujours et ce film est une preuve en soit. Parfois, il n’est pas nécessaire d’en faire trop pour proposer un bon film et c’est ce qu’on peut retenir avec cette réalisation. Un scénario qui tient la route, un peu de magie, une romance impossible, un fidèle compagnon à quatre pattes, une petite fille devenue une guerrière accomplie, des monstres imposants et dangereux mais pas si monstrueux… C’est un film à consommer sans modération et sans a priori et vous en ressortirez forcément ravi.

LA NOTE DU FILM

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.