Top banner
Top banner
NEWS : 60 Millions de consommateurs en remet une couche !

NEWS : 60 Millions de consommateurs en remet une couche !

On pensait tous qu’ils avaient compris, que leur prochain test serait peut être fait avec un peu plus de professionnalisme mais il n’en fut rien. 60 millions de consommateurs après avoir accusé la e-cigarette d’être nocive en ayant effectuée des tests aberrants a décidé de tester des e-liquides afin de tirer certaines conclusions.


La revue 60 millions de consommateurs indique que certains arômes sucrés utilisés pour les e-cigarettes provoquent une forme d’addiction chez les jeunes.


 

Dans son dernier numéro, actuellement en kiosque, la revue 60 millions de consommateurs fait le point sur les effets à court et à long terme de la cigarette électronique et analyse la composition d’une trentaine de « e-liquides ». Si l’association de consommateurs estime que cette composition s’est améliorée, elle indique néanmoins que la présence de certains arômes artificiels est préoccupante. Ces saveurs sucrées qui plaisent aux ados (barbapapa, caramel, chocolat noisette…) risqueraient en effet de créer une forme d’addiction chez les jeunes vapoteurs (comme si nous, adultes nous devrions nous contenter d’un gout cigare ou feuille de tabac pour ne pas tenter les jeunes.)

L’association s’inquiète également de la présence d’arômes artificiels de vanille dans la majorité des e-liquides testés, y compris dans les e-liquides présentés comme des « arômes tabac ». « Cet arôme vanille fortement apprécié par les jeunes consommateurs présente un risque de précipiter les jeunes vers de l’addiction et interpelle également sur le positionnement de ces produits ». Si 60 millions de consommateur s’étaient renseignés auprés de vapoteurs, il se serait vite rendu compte que les aromes « tabac » n’ont dans la cigarette électronique rien a voir avec du tabac…


Des teneurs en nicotine et des taux PG / VG respectés.


 

L’association qui avait pointé du doigt, il y a un an, la présence de composés « potentiellement » cancérogènes dans certains e-liquides reconnaît que des améliorations ont été apportées aux produits et que, désormais, les informations fournies sur les teneurs en nicotine sont fiables. Une fiabilité de mise également (dans 20 références sur 30) pour les teneurs affichées en propylène glycol et glycérine, les deux autres ingrédients essentiels des e-liquides.

Egalement la rumeur qui gonfle actuellement, on apprend que l’Afnor, l’organisme en charge du système français de normalisation, a pour sa part décidé en avril dernier de créer une commission spécifique destinée à élaborer des normes sur la sécurité des e-cigarettes.

Sources liberation.fr – 60 millions de consommateurs

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.