Top banner
NOUVELLE-ZELANDE : Les services d’aide à l’arrêt du tabac doivent soutenir le vapotage !

NOUVELLE-ZELANDE : Les services d’aide à l’arrêt du tabac doivent soutenir le vapotage !

En Nouvelle-Zélande, les services de lutte contre le tabagisme financés par le gouvernement pourraient encore perdre de l’attrait s’ils refusent d’aider les personnes souhaitant essayer la cigarette électronique. Cette situation est d’ailleurs délicate car la légalité de la vente des e-cigarettes nicotinés en Nouvelle-Zélande reste incertaine.


EN ATTENTE D’UNE LEGALISATION DE LA VENTE DES PRODUITS DU VAPOTAGE AVEC NICOTINE 


Pas simple de demander aux services de lutte contre le tabagisme de s’impliquer dans le vapotage si la vente de cigarette électronique contenant de la nicotine reste floue. En effet, le précédent gouvernement a déclaré que les produits de vapotage à la nicotine ne pouvaient être légalement importés et vendus en Nouvelle-Zélande. 

Pourtant la fin d’année 2017 était porteuse d’espoir avec une promesse de voir arriver des nouvelles réglementations autorisant la vente des produits du vapotage qui contiennent de la nicotine. La semaine dernière, la députée nationale Nicky Wagner, qui a défendu cette promesse de changement, a présenté un projet de loi d’initiative parlementaire afin que ce sujet revienne au premier plan.

Marewa Glover, professeure de l’Université Massey qui soutient le vapotage a déclaré que six mois après le début du mandat du nouveau gouvernement, elle ne connaissait toujours pas la position de la ministre déléguée à la Santé, Jenny Salesa, sur la cigarette électronique. 

Elle ajoute :  » Il y a deux semaines, le juge Patrick Butler a rejeté une plainte du ministère de la Santé contre le géant du tabac Philip Morris au motif que le produit IQOS ne pouvait pas être considéré comme un produit à mâcher qui serait interdit dans les environnements sans fumée. Sa décision pourrait également s’appliquer aux produits du vapotage avec nicotine, ce qui signifie qu’ils pourraient être légalement importés et vendus en Nouvelle-Zélande. »


« LA COMMUNAUTE DE LA VAPE EST INTERVENUE POUR COMBLER UN VIDE ! »


Dans un nouveau document de recherche de Trish Fraser de Global Public Health et des professeurs Marewa Glover et Penelope Truman, les perspectives des vapoteurs face aux réponses du gouvernement et de la santé publique ont été mises en avant.

Dans cette étude, le professeur Glover déclare que l’interdiction des produits du vapotage avec nicotine et les appels de certains universitaires de santé publique pour restreindre davantage l’accès aux produits de vapotage ont obligés les vapoteurs à former des groupes d’entraides. « Les vapoteurs ont mis en place des forums en ligne afin de soutenir les personnes désireuses de quitter le tabac pour le vapotage. Les individus et les groupes nouvellement formés ont organisé des réunions de vapoteurs dans des lieux de soutien où les fumeurs pourraient apprendre à vapoter. »

« Quand ils ont entendu que les médecins généralistes et les services d’arrêt du tabagisme financés par le gouvernement refusaient de soutenir les gens dans leur choix de passer à la cigarette électronique, la communauté de la vape est intervenue pour combler le vide. Ils ont commencé à fournir une sorte de soutien alternatif au sevrage. Un à un, ils aidaient la famille, les amis, les collègues de travail et même les étrangers dans la rue, avec des conseils sur la façon de passer au vapotage . Un groupe a même mis en place des référents à travers le pays pour apporter un soutien aux nouveaux vapoteurs dans leur région », 

«Lorsque le projet de loi de Nicky Wagner sera examiné, il sera important que les restrictions proposées ne contreviennent pas à l’esprit de la loi afin de réduire les méfaits du tabagisme, comme l’a souligné le juge Butler. ». explique le professeur Glover.

Les chercheurs ajoutent que si le secteur de la santé ne se charge pas d’encourager les fumeurs à passer au vapotage, le gouvernement devrait alors financer les interactions entre les fumeurs et les vapoteurs par les communautés existantes.

Précédent : VAP’BREVES : L’actualité du Jeudi 12 Avril 2018.
Suivant : REVUE : Zest’Or (Gamme Rebel by FP) par Flavour Power

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Articles Similaires

Laisser une réponse