Top banner
PAKISTAN : Après la taxation, vers une interdiction de l’e-cigarette ?

PAKISTAN : Après la taxation, vers une interdiction de l’e-cigarette ?

C’est en tout cas ce que souhaiterait Azhar Saleem, PDG de la Fondation pour le développement humain (HDF). Tout en exhortant le gouvernement du Pakistan à prendre ses responsabilité, il déclare que l’épidémie de vapotage pourrait ajouter un fardeau supplémentaire à l’infrastructure existante de santé publique qui est déjà insuffisante dans le pays.


Azhar Saleem, PDG de HDF

LE GOUVERNEMENT EXHORTÉ A INTERDIRE L’E-CIGARETTE !


C’est ce qu’a déclaré Azhar Saleem, PDG de la Fondation pour le développement humain (HDF), lors d’une session médiatique en ligne. Il a déclaré que l’e-cigarette était présentée comme une alternative sûre par rapport à la cigarette traditionnelle pour arrêter de fumer. Selon lui, au lieu d’être une aide pour arrêter de fumer, celle ci conduit à passer d’un vice à un autre à plus grande échelle.

Dans le scénario pakistanais, le Federal Board of Revenues (FBR) a récemment imposé une taxe de 25% sur les importations d’e-cigarettes. Cette étape assure la légalité de la production et de l’importation de ces produits. Pour Azhar Saleem, le Federal Board of Revenues ignore les conséquences sanitaires liées à l’utilisation des e-cigarettes car elles permettent d’importantes rentrées d’argent.

Il a donc exhorté le gouvernement pakistanais et le Federal Board of Revenues à prendre des mesures positives et strictes pour la lutte antitabac dans le pays avant que celui ci ne soit confronté à une nouvelle « épidémie » .

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .