lundi, 25 septembre 2017

POLITIQUE : La croisade de Marisol Touraine contre la vape prend fin !

Avec la nomination d’Édouard Philippe en tant que Premier Ministre de la présidence Macron, c’est un nouveau gouvernement qui devrait être nommé aujourd’hui. Il est donc temps de faire le bilan de Marisol Touraine restée cinq ans ministre de la Santé et des Affaires sociales, celle qui a menée une véritable croisade contre la cigarette électronique se retrouve aujourd’hui devant la sortie et autant dire qu’aucun vapoteur ne pleurera son départ.


LES VAPOTEURS FAISAIENT CONFIANCE A MARISOL TOURAINE ET AVAIENT DES ATTENTES !


Si l’on parle du bilan de Marisol Touraine aux vapoteurs, trois mots pourront en ressortir : Attente, déception et colère. Alors que la ministre de la santé avait fait de la lutte contre le tabagisme son cheval de bataille, la cigarette électronique en pleine expansion est vite devenue un probléme à traiter. En 2013, Marisol Touraine déclarait vouloir s’en remettre au parlement européen pour réglementer la cigarette électronique en déclarant : « Je ne veux pas banaliser la cigarette électronique. Évidemment la cigarette électronique est moins nocive que la cigarette tout court. Personne ne le conteste.« .

Mais ce discours presque optimiste a vite laissé place a des déclarations plus inquiétantes : « On ne sait pas quel est l’impact d’une utilisation dans la durée de cette cigarette électronique et personne aujourd’hui ne s’aventure à expliquer qu’elle ne comporte aucun danger. Il y a des gens qui ne fument pas et qui se disent “après tout c’est chic la cigarette électronique, c’est peut être sans risque“, et qui vont devenir fumeurs parce que justement il y a l’addiction à la nicotine. » déclarait Marisol Touraine en Septembre 2013.

Quelques mois plus tard, l’inquiétude des vapoteurs se confirme avec une nouvelle déclaration de Marisol Touraine : « Il y a des moments où il faut savoir trouver des compromis et pour la cigarette électronique, je suis satisfaite de voir qu’il y a un statut particulier, ça n’est pas un médicament, ça n’est pas un produit du tabac, et ça n’est pas pour autant un produit anodin. Il faut donc pouvoir encadrer à la fois sa vente et son utilisation.« . A ce moment, beaucoup sont satisfaits par ce statut « particulier » annoncé pour la e-cigarette qui ne serait pas incluse dans les produits du tabac ni les médicaments.

En 2014, dans une lettre publiée sur son site, Marisol Touraine déclare : « Une chose est certaine : la cigarette électronique est moins nocive que la cigarette tout court et peut aider au sevrage. Je dis oui sans réserve à la vapoteuse, lorsqu’elle peut aider à en finir avec le tabac !« , on s’attend alors a ce que le vaporisateur personnel soit mis en avant dans un cadre de réduction des risques face au tabagisme.

Mais en réalité, la Ministre de la santé a déjà prévu d’encadrer la cigarette électronique et ne veut pas lâcher le morceau. On voit alors de très nombreux spécialistes de santé (Gérard Mathern, Jean-François Etter, Jacques Le Houezec) monter au créneau pour dénoncer ce choix contre productif. Eric Favereau et Stephane Guillon dénonce dans le journal « Libération » toutes les attaques de Marisol Touraine contre la cigarette électronique.

A ce moment, la cigarette électronique commence a faire parler et de nombreux médecins dont Philippe Presles demande a ce que le principe de précaution soit appliqué pour l’e-cigarette. Mais la loi santé pointe le bout de son nez et Marisol Touraine semble bien décidée à s’attaquer à la vapoteuse. En Juin 2014, la ministre de la santé évoque sur Europe 1 l’effet passerelle et la publicité sur la e-cigarette : « Réduire la publicité et faire en sorte que la cigarette électronique ne soit pas autorisée de façon trop large […] sinon, cela revient à inciter à la cigarette”.


LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR LE TABAC : ENTRE DÉCEPTION ET COLÈRE !


Alors qu’en 2014, de 7 à 9 millions de français avaient déjà expérimenté la cigarette électronique et que notre pays comptait entre 1,1 et 1,9 million de vapoteurs réguliers, la transposition de la directive européenne sur le tabac est annoncée pour Mai 2016 par Marisol Touraine. Une initiative citoyenne européenne baptisée EFVI voit le jour pour lutter contre la directive tabac mais nécessitant 1 million de signatures elle sera un échec.

Si la ministre de la santé préfère parler d’encadrement plutôt que d’interdiction, la plupart des vapoteurs sont déçus par ce manque de soutien de la part de la ministre. Pour Marisol Touraine, l’encadrement n’empêche pas les vapoteurs d’utiliser la e-cigarette. L’Aiduce tente en vain de rencontrer la ministre, une manifestation est organisée pour lutter contre l’article 53 de la loi santé permettant au gouvernement français d’appliquer la Directive sur les Produits du Tabac par ordonnance mais rien n’y fait. Alors que Marisol Touraine avait déclaré que la e-cigarette avait un statut « particulier », il semble qu’elle soit sur le point de devenir un simple produit du tabac.

Les vapoteurs se regroupent et tentent un dernier coup avec le projet « 1000 messages pour la vape » sur le site de Marisol Touraine. Un livre est édité par Sébastien Beziau (Vap’you) et est envoyé au gouvernement , à Marisol Touraine ainsi qu’a la presse mais la réaction tant attendue n’arrivera pas ! Le rapport du Public Health England (PHE) annonçant la e-cigarette comme 95% moins nocive que le tabagisme aurait du faire réfléchir notre ministre de la santé mais il n’en fut rien.

Finalement la loi santé adopté, la directive européenne sur le tabac fut transposé en Mai 2016 interdisant la publicité pour la cigarette électronique et limitant la liberté des vapoteurs. La colére est totale dans l’industrie de la vape et les vapoteurs ont comme un goût amer dans leurs quêtes d’arrêt du tabagisme et surtout de réduction des risques.


UNE SEULE ATTENTE : QUE MARISOL TOURAINE QUITTE SON POSTE !


La bataille perdue, la guerre n’était pas terminée pour autant ! L’association « SOVAPE » fait son apparition et tente d’inviter Marisol Touraine au 1er Sommet de la vape qui ne répondra finalement pas  à l’invitation. Celle ci ne viendra pas non plus à la seconde édition qui avait lieu il y’a quelques semaines. L’AIDUCE (Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Electronique) déposera même auprès de la ministre, un recours gracieux contre certaines dispositions de l’ordonnance du 19 mai 2016 sur les produits du vapotage.

Marisol Touraine ayant réussi à réglementer la cigarette électronique se tournera vers le paquet neutre et vers d’autres causes tout en revenant de temps à autres sur le sujet du vapotage comme en Mars 2017 ou la ministre déclare ne pas oublier la réglementation des e-cigarettes en Outre-Mer.

A l’instar de Maggie De Block, son homologue Belge, Marisol Touraine aura réussi à révolutionner l’industrie de la vape dans le mauvais sens. Alors que notre ministre de la santé avait tout pour faire de la cigarette électronique un outil de réduction des risques efficace contre le tabagisme, celle ci aura fait le choix de la mettre de coté et de la réglementer tout en limitant l’accès aux fumeurs.

Aujourd’hui, c’est avec soulagement que les vapoteurs vont voir Marisol Touraine quitter le gouvernement, le prochain ministre de la santé aura une grande pression sur les épaules et nous espérons qu’il sera a la hauteur de nos attentes. Le vaporisateur personnel est une véritable alternative au tabagisme, un véritable outil de réduction des risques et devrait être considéré en tant que tel. Concernant Marisol Touraine, elle pourrait bien revenir avec le mouvement « En Marche » lors des législatives.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape.Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Articles Similaires

  • pierre rouzaud

    Marisol a réussi à maintenir 33% de la population dans le tabagisme qui tue (73000 morts/an en France) Pour un ministre de la santé :c’est une honte!! Nul doute que les cigarettiers vont lui proposer un parachute doré lorsqu’elle va enfin quitter le gouvernement.Souhaitons que le prochain ministre de la santé prenne en charge la santé et non l’assassinat des pauvres citoyens fumeurs ,celui qui permet aux caisses de retraite de s’en mettre plein les fouilles!

  • Manu

    Dehors Marie Salope, et on va continuer à lui filer des ronds à cette connasse…

    • des mes

      Fallait pas voter UMPS. Vous avez eu ce que vous méritiez.

Ce site utilise des cookies - En utilisant ce site ou en fermant ce bandeau vous acceptez notre politique sur les cookies !
J'accepte les cookies
x