Top banner
POLITIQUE : Macron toujours président, la vape toujours aux abonnés absents ?

POLITIQUE : Macron toujours président, la vape toujours aux abonnés absents ?

Depuis quelques jours maintenant la France connait le nom de son futur président de la république pour cinq ans. Après un quinquennat qui n’a pas franchement été en faveur de la vape, Emmanuel Macron s’apprête donc à diriger la France pour un nouveau mandat. Des surprises ? Des changements ? Peut-on retrouver espoir dans cette lutte pour la réduction des risques ?


RÉDUCTION DES RISQUES, UN QUINQUENNAT POUR RIEN ?


Avec 58,5% des voix, il y’a quelques jours, Emmanuel Macron a confirmé son hégémonie et sa position de Président de la République Française pour 5 ans de plus. Pour le monde de la vape, son arrivée suscitait de l’espoir après un quinquennat catastrophique de François Hollande et surtout de sa ministre de la Santé, Marisol Touraine…

Pourtant, Emmanuel Macron a déçu… L’approche européiste et l’arrivée d’Agnès Buzyn au Ministère de la santé aura fait du mal au monde du vapotage pendant plusieurs années. Un manque de soutien voir un dénigrement constant à un moment ou notre chère cigarette électronique cherchait une reconnaissance en tant qu’alternative au tabac et véritable outil de réduction des risques.

Un dernier discours et puis s’en va. En 2018 puis 2019, la Ministre Buzyn fera un timide méaculpa en déclarant que la vape « est clairement moins toxique que le tabac » sans pour autant assumer ce discours de réels effets dans la politique anti-tabac. Rattrapée par le scandale du Covid-19, elle finira par démissionner en Février 2020 et sera remplacée par Olivier Véran connu pour avoir défendu de très nombreuses fois le vapotage.

Totalement concerné par la pandémie du Covid-19 (coronavirus), Olivier Véran n’aura jamais vraiment montré son intérêt pour la vape pendant son mandat. Il aura néanmoins prit l’initiative d’autoriser la vente des produits du vapotage pendant le confinement considérant au passage la vape comme « produit de première nécessité« . Pourtant combattif en tant que député et ayant lui même arrêté de fumer grâce au vapotage, nous étions en droit d’attendre mieux, d’attendre plus du Ministre Véran.

A défaut d’avoir vu des améliorations nettes dans la réduction des risques ou dans la prise en charge du remboursement des produits de la vape, nous avons observé une politique agressive de l’Union Européenne, un avis catastrophique de la Haute Autorité de Santé Publique, un prix du tabac qui a explosé sans aucune contrepartie possible pour les fumeurs.


QUE DOIT-ON ATTENDRE DU PROCHAIN QUINQUENNAT POUR LA VAPE ?


L’Union Européenne sous présidence française devra en quelque sorte montrer l’exemple et pour cette raison l’optimisme n’est clairement pas au rendez-vous. Le Ministre Véran pourrait selon certaines sources rester au gouvernement mais à un autre poste. Si un fervent défenseur de la vape n’a pas pu ou n’a pas su faire bouger les lignes sur la politique en cours sur la cigarette électronique, nous imaginons mal comment cela pourrait changer dans les prochains mois. L’explosion du marché des « Puff » pourrait également être un véritable poil à gratter dans la lutte pour la réduction des risques.

Pourtant, il n’est pas encore l’heure de baisser les bras et tant qu’il y’a de la vie, il y’a de l’espoir. Attendons la nomination du nouveau locataire du Ministère de la Santé, une fois de plus, il faudra se battre, se défendre et informer toujours plus pour continuer à convaincre de l’utilité du vapotage.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .