Top banner
Top banner
ROYAUME-UNI : Devenir un pays sans tabac avec l’e-cigarette d’ici 2028, est ce possible ?

ROYAUME-UNI : Devenir un pays sans tabac avec l’e-cigarette d’ici 2028, est ce possible ?

Le Royaume-Uni peut-il espérer ne plus voir de fumeurs d’ici 10 ans ? Si le taux de tabagisme est en baisse, la question reste maintenant de savoir si ce mal peut-être éradiqué d’ici 2028. Selon Peter Nixon, le directeur général d’un géant américain du tabac, le Royaume-Uni pourrait être le premier pays a faire disparaitre le tabac en seulement 10 ans.


UNE BAISSE DES TAUX DE TABAGISME ENCOURAGEANTE !


Depuis l’interdiction de fumer à l’intérieur des habitations en 2007, il y’a environ 2 millions de fumeurs en moins au Royaume-uni, pourtant avec 7 millions de fumeurs restants, le calendrier semble ambitieux pour faire disparaitre le tabagisme en seulement 10 ans.

« Je pense que si tout le monde, c’est à dire le gouvernement, l’industrie… s’installe autour d’une table et se demande comment se débarrasser des cigarettes dans dix ans au Royaume-Uni, cela pourrait se faire « , a déclaré Peter Nixon, directeur général de Philip Morris International (PMI).

Si le Royaume-Uni disposait de ressources et d’une législation pour l’éradication définitives des cigarettes, cela pourrait être bénéfique pour le NHS et les générations futures.

Peter Nixon – DIrecteur General PMI

Mais il ne faut pas oublier l’aspect économique car selon Euromonitor (Statista) on peut estimer l’industrie du tabac à 25 milliards d’euros dans le pays. 

Ces dernières années, la prévalence du tabagisme a le plus radicalement diminué chez les plus jeunes. Cela s’explique en partie par le fait que le tabac est moins abordable qu’auparavant, mais également par une sensibilisation plus important sur les effets néfastes du tabagisme.

Peter Nixon averti pour sa part qu’au rythme actuel des changements, il pourrait falloir jusqu’à 40 ans pour que les cigarettes soient complètement éliminées. Cependant, une législation importante a été introduite ces deux dernières années pour réduire le tabagisme. La première était la deuxième directive de l’UE sur la lutte antitabac (TPD2), appliquée dans toute l’Union européenne et la seconde, introduite dans certains pays, la Grande-Bretagne et la France étant les premières, des emballages standardisés appelés «paquets neutres».

Les gouvernements et les dirigeants de toute l’Union Européenne mettent clairement en œuvre une législation visant à réduire le nombre de fumeurs, mais sera t’elle suffisante pour éliminer les cigarettes en Grande-Bretagne d’ici 2028 ?


EN GRANDE BRETAGNE, LE VAPOTAGE S’IMPOSE ET REMPLACE LE TABAGISME !


En 2016, on estimait à 2,4 millions le nombre d’utilisateurs d’e-cigarette, ce qui représente environ 5% de la population britannique. La prévalence des cigarettes électroniques chez les 16 à 24 ans est en fait passée de 2% en 2015 à 6% l’année suivante.

46% des utilisateurs d’e-cigarette vapotent afin d’en finir avec le tabagisme. Fait intéressant et pas vraiment surprenant, si vous fumez, les données montrent que vous êtes plus susceptible de penser que les cigarettes électroniques sont plus nocives.

Si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exprimé des inquiétudes sur l’e-cigarette, le Public Health England (PHE) a depuis longtemps déclaré qu’elle est «au moins 95% moins nocive» que les cigarettes combustibles.

Selon Peter Nixon, le Brexit pourrait également être une occasion de réévaluer les réglementations sur le tabagisme et ses alternatives, peut-être même en levant l’interdiction de la publicité en ligne pour les cigarettes électroniques. 

Au cours des deux dernières années, la législation a déjà fait en sorte que le tabac coûte plus cher, ce qui, jumelé à l’augmentation des problèmes de santé et à la hausse de la cigarette électronique, pourrait être à l’origine de la baisse de la baisse actuelle du tabagisme.

Si l’éradication de la cigarette est effectivement un objectif; le faire pour 2028 semble toutefois très ambitieux.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse