Top banner
Top banner
ROYAUME-UNI : Les assurances santé coutent deux fois plus cher pour les vapoteurs !

ROYAUME-UNI : Les assurances santé coutent deux fois plus cher pour les vapoteurs !

On parle beaucoup du Royaume-Uni comme étant un véritable eldorado de la cigarette électronique mais force est de constater que ce n’est pas toujours le cas pour les vapoteurs. En effet, à l’heure actuelle les assurances traitent les vapoteurs de la même façon que les fumeurs considérant que la cigarette électronique est toute aussi dangereuse que le tabac. 


UN UTILISATEUR DE CIGARETTE ELECTRONIQUE PAIE DEUX FOIS PLUS CHER QU’UN NON-FUMEUR !


Au Royaume-Uni, les assureurs appliquent les même taux aux utilisateurs de cigarettes électroniques qu’aux fumeurs. Le sujet est déja connu mais il est revenu sur le tapis il y’a quelques jours lors du Forum UKVIA 2018 à Londres.

Selon les compagnies d’assurances la raison est simple : Les cigarettes électroniques sont aussi dangereuses que le tabac et doivent être traité de la même façon dans le calcul des taux d’assurance santé. Lors du forum UKVIA il a été déclaré : « Aucune grande compagnie d’assurance en Grande-Bretagne n’est prête à réduire le risque pour les vapoteurs »

En clair, cela signifie que le fait de choisir le vapotage par rapport à d’autres méthodes de sevrage tabagique peut doubler le coût de l’assurance. Une véritable abération…

Cette semaine, le professeur Gillian Leng, du comité de surveillance de la santé a déclaré que les e-cigarettes étaient vendues comme des «objets de mode de vie» qui peuvent encourager une utilisation à long terme.

Selon Andrew Wibberley, expert en assurance, les grosses entreprises qui calculent les risques pour la santé au cours d’une vie ne font aucune distinction entre les vapoteurs et les fumeurs.

Lors du récent forum UKVIA , il a déclaré :  » En pratique, si vous êtes non-fumeur, vous payez environ 10 £ par mois pour une police d’assurance décés. Si vous êtes fumeur, et cela inclut les utilisateurs d’e-cigarette, vous payez environ 20 £ par mois  »
Pour y voir clair, il faut comprendre qu’aujourd’hui la moitié des adultes qui travaillent en Grande-Bretagne ont une police d’assurance-vie. 

« Les cigarettes électroniques posent le même problème aux assureurs que le VIH » – Andrew Wibberley

Les chiffres de Future Proof, un courtier d’assurance indépendant sont accablant, ils situent le coût moyen pour une assurance décés sur 20 ans avec un prime de £ 100 000 à £ 12 617 pour un non-fumeur de 60 ans. Si vous êtes vapoteur, le prix va plus que doubler pour passer à £ 30,924.

Dans tout les cas, les taux constatés sont exactement les mêmes pour les vapoteurs que pour les fumeurs.

M. Wibberley a déclaré lundi à l’UKVIA que les cigarettes électroniques posaient le même problème aux assureurs que le VIH. Elles ne sont pas la depuis assez longtemps pour que les dommages potentiels soient entièrement connus. Selon lui : « Une partie du défi reste l’évolution et la variété des cigarettes électroniques … Cela apporte évidemment des doutes quant à savoir s’il pourrait y avoir quelque chose de nocif dans certains des arômes. »

Il ajoute :  » On craint que les personnes qui utilisent des cigarettes électroniques puissent recommencer à fumer … »

Depuis plus d’un an AIG Life propose des taux « non-fumeurs » pour les utilisateurs de cigarettes électroniques sans nicotine . Pourtant Debbie Bolton, responsable de la souscription, déclare :  » Il n’y a pas assez de données sur les cigarettes électroniques pour être sûr des effets à long terme. »

Aviva, une autre assurance déclare pour sa part : « Alors que nous continuons à surveiller activement les preuves émergentes, jusqu’à ce que ce soit disponible nous sommes susceptibles de maintenir notre approche. »

Pourtant John Newton, du Public Health England, déclare que les risques du vapotage sont «beaucoup plus faibles que ceux causés par le tabagisme». Il en profite au passage pour avertir les compagnies :  « Les assurances ne devraient pas décourager les fumeurs d’utiliser l’outil de sevrage le plus populaire du Royaume-Uni. »

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse