Top banner
Top banner
ROYAUME-UNI : Bruxelles va faire mal à l’industrie britannique.

ROYAUME-UNI : Bruxelles va faire mal à l’industrie britannique.

D’aprés un député du Royaume-Uni, les plans absurdes de Bruxelles qui visent à écraser la e-cigarette risquent clairement d’endommager les entreprises Britanniques.

Douglas Carswell , député UKIP n’a pas hésité à clamer haut et fort que l’esprit d’entreprise britannique était en danger avec les dernières lois contre la e-cigarette décidées par la bureaucratie de l’Union européenne.  La réglementation controversée de l’UE envisage de limiter la taille des bouteilles de e-liquide à 10ml et la taille des réservoirs utilisés à seulement deux millilitres. Et, en Mai, Bruxelles demandera à ce que les entreprises de vape soumettent des rapports annuels sur les utilisateurs et les ventes.

Carswell-429086

M. Carswell,  député de Clacton élu le plus ancien du parti, a déclaré sur son site internet « que les entrepreneurs britanniques avaient inventé une grande partie de la technologie relative aux e-cigarettes et que ces mêmes entreprises étaient maintenant sur le point de devenir la nouvelle victime de la politique anti petite entreprise de l’Union Européenne. »

D’aprés lui  « Il y’a un énorme marché pour les e-cigarettes au Royaume-Uni. Et jusqu’à maintenant ils ont si bien réussi à aider les fumeurs à en finir avec le tabac.. même le NHS a reconnu leur potentiel.« . « Mais maintenant, l’UE s’est renforcée afin d’écraser la e-cigarette. En mai, elles seront soumises à la directive produits du tabac de l’Union Européenne. »

D’ailleurs Douglas Carswell n’hésite pas à aller encore plus loin dans son raisonnement : « Pensez une seconde  à l’absurdité de cette décision : l’intérêt de la e-cigarette est basé sur le fait qu’elle n’est pas un produit du tabac. »

« La directive sur les produits du tabac risque d’être catastrophique pour l’industrie de la e-cigarette. Les fabricants devront désormais soumettre des rapports annuels détaillés sur leurs ventes et sur les utilisateurs. Big Business pourrait probablement être en mesure de faire face à cette bureaucratie mais qu’en est il des petites entreprises… Comme pour la plupart des industries elles finiront étouffées « .

Source : Express.co.uk

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédactrice et correspondante Suisse. Vapoteuse depuis de nombreuses années, je m'occupe principalement de l'actualité suisse.

Laisser une réponse