Top banner
Top banner
Top banner
ROYAUME-UNI : Philip Morris veut ouvrir des centaines de boutiques dédiées à IQOS

ROYAUME-UNI : Philip Morris veut ouvrir des centaines de boutiques dédiées à IQOS

Au Royaume-Uni, Philip Morris semble bien décidé à imposer son fameux système de tabac chauffé IQOS (I quit original smoking). Pour cela, le cigarettier envisage d’ouvrir des centaines de magasins dans le cadre d’une campagne de vente d’alternatives aux cigarettes.


LE BUT ?  OBTENIR UNE VÉRITABLE COUVERTURE DU PRODUIT AU ROYAUME-UNI


Philip Morris International prévoit initialement d’ouvrir quatre magasins IQOS vendant du tabac chauffé et des produits de la vape à Bristol et deux à Manchester pour vendre ses appareils à tabac chauffé. L’expansion s’appuiera sur les quatre magasins qu’elle possède déjà à Londres et où elle est en pourparlers avec les propriétaires pour l’ouverture de nouveaux magasins.

La société a lancé IQOS en Grande-Bretagne en 2016 lorsqu’elle a évoqué la perspective d’une « période d’élimination progressive » des cigarettes lorsque la vente d’alternatives était suffisamment élevée.

Les grandes compagnies de tabac ont investi dans des « produits à risque réduit » alors que l’industrie est confrontée à une baisse des ventes de cigarettes, en particulier dans les pays développés, dans un contexte de sensibilisation accrue aux risques sanitaires du tabac et de réglementation plus stricte. Cependant, l’engagement de Philip Morris en faveur d’un monde « sans fumée », avec des appareils qui chauffent plutôt que de brûler du tabac a été accueilli avec scepticisme par les critiques de l’industrie.

IQOS est vendu dans 47 pays et représente déjà 10 milliards de dollars du marché des produits à risque réduit de 18 milliards de dollars, selon Peter Nixon, le patron de Philip Morris en Grande-Bretagne. Les ventes ont dépassé les 100 000 unités au Royaume-Uni, a-t-il dit, mais la société s’attend à ce qu’elles augmentent à mesure qu’elle sensibilise le public.

M. Nixon a déclaré que Bristol et Manchester avaient été choisies comme prochaines villes pour ses magasins car elles avaient les taux de tabagisme les plus bas et les plus élevés, respectivement, de toutes les grandes villes du Royaume-Uni. Il a dit que pour « obtenir une couverture au Royaume-Uni », la compagnie visait des points de vente « par centaines », bien qu’il n’ait pas de chiffre précis, car cela serait influencé par le succès de la conversion des fumeurs à IQOS.

Philip Morris a eu du mal à convaincre les propriétaires de faire affaire avec une compagnie de tabac, mais M. Nixon a déclaré que la démonstration de ses activités de recherche et de développement avait aidé.

Une étude de Frontier Economics, commandée par Philip Morris au Royaume-Uni, a révélé en 2017 que « l’objectif du gouvernement de ramener le taux de tabagisme en dessous de 5 % de la population adulte de l’Angleterre devait être atteint d’ici 2040 environ, mais pourrait être atteint en 2029  » si le rythme plus rapide du déclin depuis 2012 était maintenu .

M. Nixon a déclaré que des enquêtes distinctes avaient montré que 7 personnes sur 10 qui achetaient des systèmes IQOS avaient arrêté de fumer, ce qui, selon lui, pouvait être comparé à un chiffre de 2 ou 3 sur 10 pour la vape. Il a toutefois reconnu que les gens avaient raison d’être sceptiques à l’idée d’acheter des produits d’une compagnie de tabac.

Deborah Arnott, directrice générale d’Action on Smoking and Health a déclaré : « Nous conseillons aux fumeurs qui veulent arrêter d’essayer d’abord les e-cigarettes, car il est prouvé qu’elles aident les fumeurs et qu’elles sont probablement moins nocives que les produits du tabac chauffés. »

Source : Ouestmedias.net/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse