Top banner
ROYAUME-UNI : Des sanctions pour les automobilistes qui utilisent l’e-cigarette.
ROYAUME-UNI : Des sanctions pour les automobilistes qui utilisent l’e-cigarette.

ROYAUME-UNI : Des sanctions pour les automobilistes qui utilisent l’e-cigarette.

Lorsqu’on évoque la liberté du vapotage il est souvent fait référence au Royaume-Uni, véritable eldorado pour les utilisateurs de cigarettes électroniques. Evidemment, tout n’est pas rose et les automobilistes qui font des volutes de vapeurs en conduisant pourraient bien en faire les frais.


PAS DE DEROGATION POUR LE VAPOTAGE PENDANT LA CONDUITE !


L’information semble surprendre les automobilistes du Royaume-Uni et pourtant elle n’a rien de bien étonnante. La police à récemment déclaré que les automobilistes qui conduisent avec une e-cigarette à la main seront traité de la même façon que ceux qui utilisent un téléphone portable ou un objet électronique. Evidemment, c’est aux policiers de la route qu’incombera la tâche de décider si le comportement de l’automobiliste est dangereux ou non.

En cas d’arrestation pour avoir fait de gros nuages de vapeur, la sanction pourra être lourde : Jusqu’a 2500£ d’amende et un retrait de 3 à 9 points sur le permis de conduire. En cas d’abus, la sanction pourra même aller jusqu’au retrait du permis. 

Cet avertissement intervient alors que les derniers chiffres révèlent que plus de 3 millions de personnes utilisent désormais des cigarettes électroniques au Royaume-Uni. Selon la police, le fait d’utiliser une cigarette électronique en conduisant est dangereux car cela peut obscurcir la vision. 

Le sergent Carl Knapp de l’unité de police de Sussex Road déclare :  » La vapeur produite par l’e-cigarette est une distraction et les conséquences peuvent être désastreuses, il suffit d’un moment de distraction pour avoir de potentiels incidents « . Si il n’y a pas de « loi » interdisant la cigarette électronique en voiture, Carl Knapp rappel tout de même que « le conducteur doit avoir un contrôle complet et approprié de son véhicule en tout temps« .

Sachez qu’en France si la sanction est moins importante elle peut également exister. La verbalisation de l’utilisation d’une e-cigarette au volant est à l’appréciation des forces de l’ordre, de police et de gendarmerie. Dans le cas d’une infraction constatée, il s’agit d’une contravention de 2ème classe avec une amende de 35€, minorée à 22€. En 2018, quelques fumeurs sont verbalisés mais les poursuites sont très souvent classées sans suite.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.