Top banner
SANTÉ : Après l’arrêt du tabagisme, des conseils pour en finir avec le vapotage.

SANTÉ : Après l’arrêt du tabagisme, des conseils pour en finir avec le vapotage.

On parle très souvent d’arrêt du tabagisme mais le vapotage, véritable outil de réduction des risques n’est pas forcément une solution qui être utilisée à vie. En effet, selon la plupart des études, les risques de l’utilisation prolongée de l’e-cigarette semblent peu important mais pas inexistant. Alors doit-on vraiment arrêter au plus vite la vape ? Comment s’y prendre pour en finir avec l’e-cigarette ?


SE SEVRER DU VAPOTAGE, UN PASSAGE POSSIBLE MAIS PAS OBLIGATOIRE !


Vous avez enfin arrêté totalement le tabagisme mais vous vous demandez s’il faut en finir avec le vapotage. Selon le Dr Anne-Marie Ruppert, tabacologue à l’hôpital Tenon de Paris « Il n’y a aucune urgence à arrêter sa cigarette électronique« , pourtant dans l’optique de la suppression totale de risque, il peut être intéressant d’en finir aussi avec cette nouvelle addiction que représente la vape.

“Il est rare d’avoir à consulter un tabacologue pour se sevrer de la vape” – Dr Valentine Delaunay

Mais attention à ne pas faire n’importe quoi et à ne pas vouloir aller trop vite !  » Il vaut mieux prendre son temps pour ne pas se mettre en difficulté et risquer de retomber dans le tabac.” précise le Dr Anne-Marie Ruppert.

Comment s’y prendre pour en finir avec le vapotage ?

Prendre son temps et choisir le moment opportun.

Avant de se lancer, il faut s’assurer d’être bien stabilisé dans cette nouvelle vie sans cigarette. Le Dr Valentine Delaunay, tabacologue, conseille de laisser passer tranquillement trois à six mois sans tabac, avant d’envisager d’arrêter la vape. Il n’y a pas de risque particulier pour la santé. À ce jour, les données scientifiques n’ont pas montré de toxicité à long terme avec la cigarette électronique.

Une fois que votre décision est prise, restez à l’écoute de votre corps. C’est lui qui donnera le signal. Quand vous commencez à oublier votre vapoteuse au travail ou dans la voiture, vous allez sentir que vous n’en avez plus autant besoin, que vous gagnez en liberté”, constate le Dr Delaunay.

Vos sensations au niveau de la gorge seront, également différentes. À un moment, vous allez sentir que la fumée de la vape dans la gorge est trop forte : elle est irritante et donne envie de tousser. C’est le signe que la dose de nicotine que vous prenez est trop importante. Vous pouvez commencer à la diminuer, ajoute la tabacologue.

Baisser sa consommation par pallier .

La marche à suivre est simple : il suffit de diminuer progressivement les doses de nicotine inhalées. Le Dr Delaunay recommande de réduire de deux à trois milligrammes tous les trois à quatre mois. Si le besoin de nicotine se fait de nouveau sentir, on remonte au palier supérieur pendant quelques semaines, avant de tenter une nouvelle réduction. Pas besoin de se bousculer. Les derniers milligrammes de nicotine sont, parfois, les plus difficiles à diminuer.

Évidemment, l’optique d’un arrêt du vapotage ne doit pas aboutir à une reprise du tabagisme. C’est le principal risque en cas de rupture trop rapide. Un petit conseil de la rédaction, aprés avoir enfin réussi à arrêter la vape, n’hésitez pas à garder dans un coin un kit et du e-liquide pour d’éventuel coup dur. Si vous partez à une soirée ou à un événement ou le risque de rechuter peut-être important, prenez avec vous ce kit qui vous servira en cas de besoin. Rien n’est pire que de craquer à nouveau pour une tueuse après tant d’efforts accomplis.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .