Top banner
Top banner
SANTE : Faut-il se méfier de la cigarette électronique ?
SANTE : Faut-il se méfier de la cigarette électronique ?

SANTE : Faut-il se méfier de la cigarette électronique ?

Il y’a quelques jours, le Dr Alice Deschenau, psychiatre en addictologie était l’invitée de l’émission « Le magazine de la santé » sur France afin de parler de la cigarette électronique. Avec les nombreuses études et polémiques récentes sur le vapotage, la question posée lors de l’émission était « Faut-il se méfier de la cigarette électronique« . 


« LE PLUS GROS RISQUE POUR UN VAPOTEUR C’EST L’ARRÊT DU TABAC ! »


C’est dans l’émission très sérieuse de France 5 « Le magazine de la santé » que le Dr Alice Deschenau, psychiatre en addictologie à été invitée à répondre à de nombreuses questions sur la cigarette électronique. Le but étant évidemment de savoir si oui ou non il faut se « méfier » du vapotage. La partie concernant la cigarette électronique commence à la 36 éme minute de l’émission et dure 8 minutes. 

Alors quel danger faut-il retenir de la cigarette électronique ?

La principale inquiétude venant de la nicotine, le Dr Deschenau tient à rappeler que c’est une substance présente dans le tabac mais surtout une substance qui est à l’origine de la dépendance au tabac. Les risques du tabac sont pour leurs parts dus à la combustion et à la fumée du tabac. Elle déclare également qu’aujourd’hui, on sait que les vapoteurs sont en grande partie des fumeurs ou ex-fumeurs.

Elle déclare d’ailleurs que « Le plus gros risque encouru si l’on se met à vapoter c’est l’arrêt du tabac.« . Evidemment, il faut surveiller l’impact de la cigarette électronique chez les jeunes et particulièrement chez les non-fumeurs pour qui le vapotage nicotiné pourrait conduire au tabagisme.

La différence e-cigarette / Vapoteuse ?

Dans l’émission, un chroniqueur en profite pour lui demander la différence entre e-cigarette et vapoteuse. Sujet important auquel le Dr Alice Deschenau répond sans détour, selon elle, le terme « e-cigarette » était intéressant au début du phénomène pour indiquer aux fumeurs qu’ils pouvaient l’adopter pour arrêter de fumer. Aujourd’hui cela à un effet pervers car le vapotage est comparé au tabagisme. Il serait donc intéressant de changer de langage et de parler de « Vapoteuse » plutôt que d’e-cigarette.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .