Top banner
SANTÉ : Un nombre de fumeurs qui ne baisse plus ! Peut-on l’expliquer ?

SANTÉ : Un nombre de fumeurs qui ne baisse plus ! Peut-on l’expliquer ?

C’est un fait avéré, après des années de baisse continue du tabagisme en France, la tendance a été stoppée net en 2020, selon les données de Santé publique France publiées mercredi 26 mai. Contexte sanitaire, stress de la population, crise sociale et précarité… Cet état de fait a t’il une véritable explication ?


UN NOMBRE DE FUMEURS QUI NE BAISSE PLUS ET SE STABILISE !


En pleine période de crise sanitaire, le tabagisme touche particulièrement les plus précaires. Si l’agence « Santé Publique France » n’établit pas pour autant de lien direct avec la crise du Covid-19, l’inquiétude demeure sur les causes du nombre de fumeurs qui ne baisse plus et qui inquiète.

L’an dernier, plus de trois adultes de 18-75 ans sur dix déclaraient ainsi fumer au moins occasionnellement (31,8%) et un quart quotidiennement (25,5%), indique l’agence sanitaire avant la journée mondiale sans tabac, lundi 31 mai. Cela marque un coup d’arrêt après plusieurs années qui ont vu la proportion de fumeurs reculer de 34,5% à 30,4% entre 2016 et 2019, et les fumeurs quotidiens passer de 29,4% à 24%.

Santé publique France (SpF) qualifie de stabilisation les chiffres de 2020, car « les variations de la prévalence du tabagisme et du tabagisme quotidien par rapport à 2019 ne sont globalement pas significatives« . En revanche, l’organisme public note bien « une augmentation » du « tabagisme parmi le tiers de la population dont les revenus étaient les moins élevés« , à 33,3% de fumeurs quotidiens contre 29,8% en 2019. Par contraste, dans le tiers de la population aux revenus les plus élevés, seuls 18% se déclarent fumeurs quotidiens.

Un autre élément est source d’inquiétude : « en 2020, 29,9% des fumeurs quotidiens avaient fait une tentative d’arrêt d’au moins d’une semaine au cours des 12 derniers mois« , une proportion « en baisse significative par rapport à 2019 (33,4%)« .

Ces données sont issues du baromètre réalisé chaque année par SpF, une grande enquête sur les questions de santé menée par téléphone auprès de 14.873 personnes entre janvier et mars 2020 puis entre juin et juillet de la même année.


LE CONFINEMENT A JOUE UN RÔLE POUR LES BURALISTES !


Pour les buralistes et certains responsables du secteur « tabac », le confinement aurait joué un rôle massif dans cette stagnation du chiffre de fumeurs en France. En effet, confinement oblige, de nombreux fumeurs n’achetaient plus à l’étranger et se retrouvent comptabilisés dans les ventes françaises. Ainsi prévient un élu buraliste, certains bureaux de tabac ont augmentés leurs ventes de 400% pendant ces périodes suite à l’impossibilité de se rendre au Luxembourg, en Suisse, en Espagne ou encore à Andorre. Il y’a donc fort à parier que ce le chiffre de fumeurs n’a pas réellement stagné mais qu’il est plus proche cette année de la réalité puisqu’il prend en compte l’ensemble des fumeurs en France et pas seulement ceux qui achètent dans le pays.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.