Top banner
Top banner
SB-140 : Debrief sur les arguments des opposants à la vape !

SB-140 : Debrief sur les arguments des opposants à la vape !

« Mais pourquoi ne demandez vous pas l’enregistrement comme produit de sevrage tabagique ? « 

Il est tout d’abord important de rappeler que l’amendement SB-140 a été rejeté, cela évitera toute confusion possible en lisant la suite de l’article, cela ne nous empêchera pas pour autant d’en tirer certaines réflexions et conclusions pour l’avenir. (Voir le résumé du débat sur le Sb-140)

L’imagination des opposants à la e-cigarette n’ayant pas de limites, même les éminentes matières grises outre-Atlantique réussissent encore à nous étonner par de nouveaux arguments « punchy » contre la Vape… Suite à l’examen de l’amendement SB 140 par l’assemblée de l’Etat de Californie la nuit dernière, vous trouverez ici le florilège savamment compilé, classé et résumé des arguments qui ont la cote en ce moment chez les anti-vape ….

Vous allez voir ! Ce n’est pas piqué des hannetons comme dirait l’autre !


LES 4 AMENDEMENTS CONCERNANT CETTE LOI SB-140 :


1) Inclusion de la e-cigarette dans la définition fédérale des produits du tabac
2) Vérification de l’âge des acheteurs de e-cigarettes (en magasins ou par internet ou par la poste)
3) Interdiction de vente en libre service des e-cigarette ou des juices
4) Protection des mineurs face à la e-cigarette

Rappelons que la nouvelle législation va obliger tout fabricant de la vape à déposer une demande de mise sur le marché, incluant des études, un dépôt financier pour l’enregistrement pouvant aller jusqu’à 10 M de dollars ainsi qu’un allongement des délais de mise sur le marché en attente de l’autorisation étatique. Les petites entreprises indépendantes de la vape auront- elles les épaules pour aller au bout de ce parcours du combattant ?


QUI SONT CES OPPOSANTS ?


Ceux que l’on voit :

Corps médical et collèges nationaux de : Cardiologues, Pneumologues, Neurologues, Addictologues, Nephrologues, Dentistes (si, si !)…
Organismes étatiques : FDA, assemblées fédérales, chambres, comtés….
Police et sûreté de l’Etat
Education nationale : Ecoles, Lycées, Principaux, proviseurs, universités.
Obédiences religieuses ou ésotériques.

Ceux que l’on ne voit pas :

Big Tobacco
Associations pro-fumeurs
Industrie pharmaceutique


CONTEXTE :


Rappelons encore une fois, que la Californie est un état à part car il concentre tout le paradoxe américain relatif au domaine du tabac : La Californie est en effet pionnier, vu de l’extérieur, sur la lutte contre le tabac alors que dans le même temps, il est un des premiers états à toucher autant comme redevances de Big Tobacco et à baser une partie conséquente de son économie sur les redevances du tabac…. ( Cf. MSA Big Tobacco, bons du trésor spécial Tabac,) http://www.news-medical.net/…/Annual-financial-impact-of-sm…) et http://www.ma-cigarette.fr/la-californie-part-en-guerre-co…/


ARGUMENTS PRÉSENTÉS PAR LES OPPOSANTS :


Définition des produits du tabac par l’état fédéral : Tout produit issu ou dérivé du tabac. La nicotine étant uniquement présente dans les feuilles de tabac , la nicotine est un produit du tabac, les juices nicotinés sont donc des produits du tabac…. (Même les liquides non nicotinés peuvent contenir d’infimes parties de nicotine et devraient donc à ce titre être assimilés aussi aux produits du tabac).

Problème de dénomination/aspect : La e-cigarette n’est en fait ni plus ni moins qu’un “dispensateur électronique de Nicotine” et la Nicotine est classée dans les substances neuro-toxiques hautement addictives. La vapeur produite n’est pas une “vapeur d’eau” mais un aérosol de plusieurs éléments chimiques hautement cytotoxiques et tératogènes. La e-cigarette encourage cette « sensation du tabac ».

Enfin, les cigarettes traditionnelles ou les e-cigarettes se ressemblent étrangement, comment faire la différence ?
Le tabac est responsable de 8% de l’ensemble des morts, et aux USA, 440 00 morts soit plus que la somme des décès par homicide, suicide, HIV, alcool, cocaïne et accident de voiture réunis.

Phénomène grandissant de la vape, et particulièrement chez les mineurs collégiens ou lycéens :

– Avec risque potentiel d’avoir une addiction à la nicotine via la vape qui pourrait ensuite les faire tomber dans le tabagisme traditionnel…..
– Les appellations enfantines des e liquides seraient clairement des incitations visant à attirer les plus jeunes : « Ourson guimauve », “barbe à papa”…. « Fruit loops » (équivalent américain de nos céréales multicolores pour les plus jeunes)
– Effet de mode.

Le boom du Chiffre d’Affaires de la cigarette électronique est tel, que si l’état ne contrôle pas rapidement lui-même et n’encadre son expansion, l’industrie du tabac risque de prendre la main sur ce marché et la lutte contre le tabac deviendra encore plus difficile pour l’état. En effet , les projections ont montré que 75% des entreprises de e-cigarettes appartiendraient à Big Tobacco avant milieu 2016 !

Expérience de l’état face au Tabac : Les fumeurs regrettent tous d’avoir fumé, l’Etat a failli dans sa mission de protéger les fumeurs suffisamment tôt face aux dangers du tabac…. L’état ne doit pas refaire la même erreur avec la e-cigarette et se doit donc de les protéger pro-activement.

Dangers et risques potentiels liés à la cigarette électronique :

Sanitaire : quels sont les effets à long terme sur la santé, les effets du vap-agisme passif ?
– Economique : Qui va provisionner/payer pour les risques inhérents à une utilisation massive de la cigarette électronique ?
– Fiscale : Dans quelles mesures l’industrie de la e-cigarette pourrait elle contribuer à la lutte contre les addictions ?
– Démocratique : Protections des concitoyens face à de possibles troubles de l’ordre public dus à la e-cigarette, des enfants, des femmes enceintes, des personnes âgées ou fragiles.

Marketing déviant/dangereux potentiellement de l’industrie de la e-cigarette :

– Manque de lisibilité des étiquettes quant à la présence de nicotine
– Absence de mention quant à la composition des produits
– Absence d’inscription pour les contre-indications systématiques sur les packagings pour les femmes enceintes, allaitant, les personnes cardiaques et à risque.
– Absence de données scientifiques sur les effets du vapotage à long terme.
– Publicités mensongères de certaines marques.

Le dernier argument ci–dessous, maintes fois repris par tous nos opposants est mis à part volontairement pour mettre en exergue son caractère délétère et à risque, à mon humble avis :

La cigarette électronique se prévaut d’être une alternative au tabac, voire un moyen efficace pour strictement arrêter de fumer. Si tel est le cas et si vous industriels et professionnels du vapotage, avez les moyens de le prouver, pourquoi n’allez vous pas directement à la FDA (équivalent américain de l’Agence de Sécurité Sanitaire Française) , demander à être reconnus comme “produit de sevrage tabagique” ?

« Si vous êtes reconnus comme tel, nous ne demanderons pas à vous contrôler de la même façon, nous ne vous classerons plus dans les produits du tabac et l’Etat contribuera activement à vous soutenir … Donc pourquoi ne lancez-vous pas les procédures ? Ce qui aurait le mérite de clarifier grandement la situation actuelle …. »


CONCLUSION 


Il n’est évidemment pas question de revenir ici sur l’ e-cigarette en tant que médicament ou dispositif médical , c’est un sujet qui a déjà été débattu il y a 2 ans et qui comporte trop de risques ! Mais il parait urgent de trouver une nouvelle voie unique, un juste milieu pour que la vape soit réglementée de façon juste et dans une proportion qui satisferait tout le monde.

Auteurs : Florence (La tribune des vapoteurs)

Source:
Lien vers l’émission en direct 
Lien vers le premier article de ce matin à ce sujet
Lien vers l’article traitant du résultat de l’amendement SB-140

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.