SÉNÉGAL : Une association réclame l’interdiction du tabac dans les espaces publics et privés.

SÉNÉGAL : Une association réclame l’interdiction du tabac dans les espaces publics et privés.

Le président de la Ligue sénégalaise contre le tabac (Listab), Dr Abdou Aziz Kébé, a réclamé mercredi à Dakar l’application de la loi interdisant de fumer dans les espaces publics, les espaces accueillant du public et les espaces privés dont les restaurants et les bars.


UNE INTERDICTION DU TABAC PARTOUT AU SÉNÉGAL !


« L’interdiction du tabac dans les espaces publics ne suffit pas pour enrayer le phénomène du tabagisme. Nous réclamons aussi l’interdiction du tabac dans les espaces privés car les fumeurs tuent annuellement 600.000 individus non fumeurs. Nous n’acceptons pas cette interdiction bienveillante« , a dit Dr Kassé dans un entretien avec APA.

Depuis le 1er août 2017, un arrêté du ministère de la Santé et de l’Action sociale interdit de fumer dans les espaces publics recevant du monde, en application de la loi de mars 2014 interdisant de fumer « dans les espaces publics et les espaces accueillant le public » ainsi que la publicité pour le tabac au Sénégal.

Cette loi promulguée quelques semaines plus tard par le chef de l’Etat, Macky Sall, « interdit de fumer dans tous les espaces publics et tous les espaces accueillant le public » dont « les écoles, universités, services de santé« .

Elle stipule que « la publicité (pour le tabac) est interdite sous toutes ses formes, qu’elle soit directe ou indirecte » et interdit aussi « le parrainage car nous savons qu’il y a beaucoup d’associations sportives, de manifestations qui peuvent être parrainées par l’industrie du tabac et cela constitue une forme de publicité aussi.

La loi anti-tabac est entrée en vigueur depuis le 12 août 2016 au Sénégal, avec la signature du décret d’application par le chef de l’Etat. Il est désormais interdit de fumer dans les lieux publics. Tous ceux qui ne respecteront pas la loi risquent une amende allant de 50.000 à 100.000 FCFA et une peine d’emprisonnement de 10 ans.

« Tant que les six dispositions de cette loi à savoir le refus de l’ingérence de l’industrie du tabac dans les politiques sanitaires, la surtaxe des produits de tabac, l’interdiction de la publicité relative au tabac, l’inscription des dangers du tabac sur les paquets de cigarette, l’interdiction du tabac dans les cités religieuses du Sénégal, et l’interdiction du tabac dans les espaces publics, ne sont pas appliquées, il est impossible de réduire le nombre de morts liées au tabagisme« , a poursuivi Dr Kassé.

Pour ce faire, il a souligné que la société sénégalaise doit porter le plaidoyer de l’interdiction du tabac dans les espaces publics et privés, sensibiliser les populations pour un changement de comportement, proposer des modèles à étendre à tous les niveaux, lancer des alertes et chercher des synergies au niveau national et international.

Source : Apanews.net/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Christmas Pop-up