Top banner
Top banner
SOCIETE : 60 millions de consommateurs pointe le danger des e-cigarettes jetables.

SOCIETE : 60 millions de consommateurs pointe le danger des e-cigarettes jetables.

C’est en quelque sorte la hype du moment. La « Puff » ou e-cigarette jetable fait de plus en plus d’adeptes qui sont parfois jeunes voir très jeunes. Dans un récent article, nos confrères de 60 millions de consommateurs n’hésitent pas à fustiger ces produits qui malgré l’utilité  « n’ont cependant rien d’anodin ».


LA PUFF, UN VERITABLE ATTRAPE ADOLESCENT ?


Depuis des années, cela semble être l’éternel débat. Y’a t’il un véritable lien entre la vape et la jeunesse ? Après les e-liquides fruités, les podmods, c’est au tour de la « Puff » ou e-cigarette jetable de se retrouver sur le banc des accusés. Pour sa part, 60 Millions de consommateurs évoque un produit avec des « couleurs sont tape-à-l’œil » et « accessible » revendus par « nombre d’adolescents sous le manteau dans les cours de récré« . Un peu réducteur non ?

Dans un souci toujours logique de responsabilité, les parents au lieu d’éduquer leurs enfants accusent la société, les fabricants et vendeurs de la puff : « Mon fils, 12 ans, scolarisé en cinquième, s’est procuré une cigarette électronique jetable par le biais d’un autre élève. Il était écrit qu’il y avait 20 mg/ml de nicotine, mais la police d’écriture est minuscule, ça se voit à peine. » peut-on lire chez nos confrères.

60 millions de consommateur semble par ailleurs s’inquiéter de l’aspect « écologique » de ce produit qui doit être jeté dans des boîtes pour piles usagées ou déchets électroniques. Risible, nos confrères mélangent même les genres en se demandant si  » un ado qui a acheté sa vapoteuse sous le manteau ira-t-il la jeter dans un tronc à piles ? « .

Comble de l’hypocrisie, une lectrice va jusqu’a déclarer « Il n’est aucunement indiqué que ça peut créer une accoutumance. Je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas au moins un symbole sur l’objet qui indique la dangerosité du produit ». Evidemment, cette déclaration est totalement erronée et va même à contre-courant de ce que proposent 99% des fabricants et revendeurs soucieux de la santé de leur clientèle. Car en effet, certains médias et associations oublient que la cigarette électronique existe pour pallier au tabagisme, un véritable fléau.

Pourtant il reste tellement plus simple de fustiger un produit certes loin d’être parfait mais tellement utile et efficace. La nicotine, véritable punching-ball depuis trop longtemps alors même que la population consomme des antidépresseurs à gogo, de la codéine et de la morphine pour se soulager de douleurs sans jamais penser à ceux qui en sont addicts. Alors, il ne faut rien nier, certains adolescents utilisent en effet des e-cigarettes qu’elles soient jetables ou non mais est-ce une raison pour en faire un véritable « monstre » alors même que des millions de personnes évitent probablement cancers et maladies en utilisant ces mêmes produits au lieu du tabac ?

Aujourd’hui, il serait bon de méditer sans oublier qu’un adolescent n’est pas plus en sécurité avec une canette de soda, un fast-food, une addiction au smartphone qu’avec une simple « puff ». Cela fait des années que le monde de la vape attend le chiffre des décès imputés à l’e-cigarette… en vain !

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).