Top banner
SOCIÉTÉ : Journée mondiale « sans tabac » ou  « du vapotage », c’est à vous de voir !

SOCIÉTÉ : Journée mondiale « sans tabac » ou « du vapotage », c’est à vous de voir !

Personne ou presque n’en parle et pourtant… Lancée en 1987 par l’Organisation mondiale de la santé, vous avez forcément entendu parler de « La Journée mondiale sans tabac » qui a lieu ce lundi 31 mai 2021 mais connaissez vous « La Journée mondiale du vapotage » qui a eu lieu hier, le 30 mai 2021 ? Véritable contre-pied au comportement de l’OMS cette journée célèbre le choix de passer à  » un mode de vie plus sain et sans fumée  » sans stigmatiser les vapoteurs et même les fumeurs. 


LA JOURNÉE MONDIALE DE LA CRITIQUE DE L’OMS


Aujourd’hui, 31 mai 2021, il y’a un événement dont vous entendrez forcément parler : il s’agit bien évidemment de « La Journée mondiale sans tabac » lancée en 1987 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette année, elle met l’accent sur les effets nocifs et mortels du tabagisme et soutient tous ceux qui veulent « s’engager à arrêter ». Pourtant et ce n’est pas nouveau, l’OMS se précipite également dans la critique virulente du vapotage qui reste actuellement la seule alternative à réduction des risques efficace face au tabagisme.

En ce qui concerne le combat contre le tabagisme, les chiffres montrent pourtant chaque année l’ampleur de la catastrophe :

  • Un jeune Français sur quatre fume, c’est le niveau le plus bas mesuré depuis 2000 mais il reste élevé par rapport à d’autres pays ;
  • 120 000 personnes meurent chaque année du tabac ou de l’alcool en France, « c’est un Covid par an » déclare l’addictologue Amine Benyamina ;
  • Le tabac tue 20 000 femmes par an (deux fois plus qu’il y a vingt ans. Et 35 % des décès par AVC chez les femmes de moins de 50 ans sont attribuables au tabac ;
  • Les derniers chiffres montrent que le tabagisme a augmenté chez le tiers de la population dont les revenus étaient les moins élevés (33,3 % de fumeurs quotidiens en 2020 contre 29,8 % en 2019).

Malgré l’urgence, l’OMS continue sa propagande nauséabonde sur le vapotage affirmant : que «  l’efficacité de la cigarette électronique comme aide au sevrage n’est pas démontrée  » ou encore que  » Passer des produits du tabac traditionnels au vapotage, ce n’est pas se libérer du tabagisme. « . Des affirmations trompeuses et dangereuses qui rendent la propagation de ce « vaccin » contre le tabagisme de plus en plus difficile.

Pour rappel, au Royaume-uni, ils étaient près de 26 % à fumer en 2011 contre 16 % aujourd’hui. Et le vapotage n’y est pas pour rien ! Dés 2014, le Public Health England (Santé publique) déclarait que le vapotage était au minimum 95% moins nocif que le tabagisme. De plus, les politiques qui mettent en avant cette alternative récoltent aujourd’hui les fruits d’une initiative sanitaire urgente. Alors oui, nous ne savons pas tout, mais nous en savons par exemple plus que pour le vaccin contre le Covid-19.


LA JOURNÉE MONDIALE DU VAPOTAGE


Pour un vapoteur convaincu, il est difficile de participer à cette Journée mondiale sans tabac qui stigmatise l’e-cigarette et condamne les fumeurs à l’utilisation de produits qui ne fonctionnent que peu (patchs, gommes, médicaments…). Pour contrebalancer cette vieille initiative de l’OMS qui n’évolue pas avec le temps, il y’a maintenant le « World Vape Day » ou « Journée Mondiale du vapotage » qui met en avant  » un mode de vie plus sain et sans fumée » . Portée par l’INNCO, le CAPHRA (Asie) , le CASA (Afrique) et l’ARDT (Amérique latine), cette journée qui à lieu le 30 mai chaque année permet de rappeler l’efficacité prouvée d’une alternative à réduction des risques face au tabagisme : la vape !

Pour en savoir plus sur cette alternative à la journée mondiale sans tabac, rendez-vous sur le site officiel du World Vape Day.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.