Top banner
Top banner
Top banner
SOCIETE : La lutte anti-tabac et la mort de Johnny selon Michèle Delaunay
SOCIETE : La lutte anti-tabac et la mort de Johnny selon Michèle Delaunay

SOCIETE : La lutte anti-tabac et la mort de Johnny selon Michèle Delaunay

Hier, de très nombreux hommages au chanteur Johnny Hallyday se sont succédés chez les peoples ou encore chez les politiques. Mais certaines déclarations comme celle de Michèle Delaunay, cancérologue et ancienne ministre ont déclenchés une petite polémique.


JOHNNY HALLYDAY FUMAIT JUSQU’A 4 PAQUETS DE CIGARETTES PAR JOUR !


Est ce justifié de parler de lutte anti-tabac et de remercier Johnny Hallyday pour sa contribution le jour même de sa mort ? Pas sur.. Mais si dans son tweet Michèle Delaunay n’a pas mis les formes, le fond lui reste tout à fait discutable. En effet, il est bon de rappeler que Johnny Hallyday était un personnage connu, qu’il fumait jusqu’a 4 paquets de cigarettes par jour et qu’il est tout de même décédé des suites d’un cancer du poumon.

Si le remerciement de Michèle Delaunay peut paraitre cynique et surtout déplacé le jour de la mort de Johnny Hallyday, il n’en reste pas moins que c’est bien un cancer du poumon du à son tabagisme qui à emporter la star. D’ailleurs, beaucoup de médias en ont profité pour rappeler que ce fléau fait environ 27 000 morts par an et qu’il est essentiellement dû au tabac, responsable à lui-seul de plus de 33% des cancers masculins et 10% des cancers féminins.

Aubaine, scandale ou véritable message de prévention… Chacun se fera son idée sur le sujet ! Toujours est-il que si la mort d’un chanteur populaire peut faire prendre conscience du danger et des risques du tabagisme à des milliers de personnes, sa disparition n’aura au final pas été vaine.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse