Top banner
Top banner
SUISSE : Un pneumologue imagine la présence d’antigel dans la cigarette électronique
SUISSE : Un pneumologue imagine la présence d’antigel dans la cigarette électronique

SUISSE : Un pneumologue imagine la présence d’antigel dans la cigarette électronique

Dans un récent article de nos confrères du site « Planetesante« , le Professeur Laurent Nicod, chef du service de pneumologie au Centre hospitalier universitaire vaudois à décidé de parler du souffle ainsi que de la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive). Mais lorsque le sujet du vapotage arrive, le pneumologue semble clairement confondre le propylène glycol avec l’éthylène glycol…


NON, IL N’Y A PAS D’ANTIGEL DANS LES E-LIQUIDES PROFESSEUR NICOD !


Il y’a de quoi être consterné par les propos du Professeur Laurent Nicod, chef du service de pneumologie au Centre hospitalier universitaire vaudois. Chez nos confrères de « Planetesante » il a récemment déclaré : « ’L’e-cigarette n’a pas encore fait la preuve de son innocuité, notamment en raison de la présence de Propylène glycol, un composant d’antigel potentiellement nocif ».

Quel tristesse de voir qu’en 2018 soit quatre ans aprés le « boum » de la cigarette électronique certains spécialistes de santé continuent à dire de telles bêtises. Pour rappel, le Professeur Laurent Nicod est tout de même pneumologue ! Nous espérons que ce n’est pas ce qu’il raconte à ses patients qui souhaitent en finir avec le tabac en passant à la cigarette électronique.

En faisant quelques recherches, le Professeur Laurent Nicod aurait pu se rendre compte que c’est l’éthylène glycol et non le propylène glycol qui est fréquemment employé en tant qu’antigel et qui par ailleurs est toxique en cas d’ingestion. Concernant le propylène glycol il n’est pas un antigel à proprement parlé mais il reste effectivement utilisé pour cette fonction dans les chambres froides alimentaires car toléré dans le cadre alimentaire. De la à dire sans plus d’explication que le propylène glycol est un antigel équivaut à tromper les lecteurs et les patients !

De plus, on trouve du propylène glycol partout dans nos produits du quotidien : Bain douche et savons, gels, nettoyants visage, mousses à raser, lotion après-rasage, déodorants anti transpirants, rouges à lèvres, parfums, hydratants main, corps et visage, produits solaires… Mais également dans l’alimentation… 

Pour plus d’information sur le propylène glycol, nous invitons le Professeur Laurent Nicod à consulter notre dossier sur le sujet.

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédactrice et correspondante Suisse. Vapoteuse depuis de nombreuses années, je m'occupe principalement de l'actualité suisse.

3 Commentaires

  1. Nicolas Guyot

    Ce n’est pas tant le fait que le PG est utilisé pour fabriquer des antigels qui soit regrettable, c’est le fait de dire qu’il est potentiellement toxique. Je roule tout l’hiver sur un antigel qui est le chlorure de sodium mais j’en met aussi dans ma soupe et dans tous mes plats à table.

  2. Thierry Vouillamoz

    Une source ? Je ne trouve rien. Merci.
    Lui avez-vous téléphoné avant de faire l’article pour avoir son avis directement et non un qui soit peut-être détourné par un traducteur ou un média ?

Laisser une réponse