TABAC INFO SERVICE : Des réponses aux questions sur la e-cigarette ?

TABAC INFO SERVICE : Des réponses aux questions sur la e-cigarette ?

Et oui ! Nous avons été aussi surpris que vous en découvrant que « Tabac-Info-Service » proposait sur son site internet une série de « Questions / Réponses » sur la cigarette électronique et la santé. Évidemment nous n’allons pas nous arrêter à cette simple information, allons donc ensemble jeter un œil à ce document et analysons le !

tabac-info-service.fr


Vapoter est-il dangereux pour la santé ?


– « Aujourd’hui, les connaissances scientifiques ne permettent pas d’établir formellement que la cigarette électronique est dangereuse »
Effectivement, mais en allant plus loin et surtout en changeant la tournure de phrase il aurait été plus approprié de dire que les connaissances scientifiques actuelles prouvent que la cigarette électronique est 95% moins nocive que le tabac.

– « Des études récentes ont montré que certains composants des e-liquides pouvaient être toxiques. C’est le cas du diacétyle, par exemple. S’il est inhalé après avoir été chauffé, il peut provoquer des dommages pour les poumons. »
Était ce vraiment nécessaire d’appuyer sur ce point alors que la plupart des e-liquides français ne comporte pas ou peu de diacétyle. Encore une fois, on sent bien que la tournure est choisie pour semer le doute dans l’esprit du fumeur. Certes, les e-liquides peuvent contenir un peu de diacetyle (et avec les nouvelles normes cela va changer) mais de la a parler de « dommages pour les poumons« …

– « Cependant, par comparaison au tabac et à son mode de consommation principal (la combustion), les e-liquides présentent l’intérêt de supprimer ou de réduire significativement les risques de graves pathologies, comme les cancers. En ce sens, les e-liquides sont beaucoup moins nocifs que le tabac. Un fumeur qui choisit de ne plus consommer que la cigarette électronique diminuerait sa probabilité de développer des maladies en lien avec le tabac. »
Sur ce point, c’est presque parfait ! Ajouter que l’utilisation de la e-cigarette permet de récupérer son souffle, le goût, l’odorat aurait également été bien… Mais bon n’en demandons pas trop d’un coup !


Puis-je fumer des cigarettes classiques et utiliser une e-cigarette ?


– « L’utilisation simultanée de l’e-cigarette et de la cigarette classique augmentent la quantité globale de nicotine absorbée. Néanmoins, cela peut s’intégrer dans une logique globale d’arrêt du tabac. En effet, 82% des vapofumeurs* (utilisant conjointement cigarette électronique et tabac ordinaire) déclarent avoir diminué leur consommation de tabac ordinaire (de moins 9 cigarettes par jour en moyenne). Cette diminution de la quantité fumée peut en soi permettre une diminution du risque associé au tabagisme. Même si l’arrêt complet du tabac reste l’objectif prioritaire. »
Effectivement, cette réponse nous semble satisfaisante. On parle effectivement de réduction des risques ce qui est un sujet qui revient de plus en plus a propos de la e-cigarette. Être Vapofumeur c’est bien, être vapoteur c’est mieux !


Puis-je utiliser l’e-cigarette si je suis enceinte ?


– « Fumer du tabac durant la grossesse augmente un certain nombre de risques : grossesses extra-utérines, fausse couche, accouchement prématuré, bébé de petit poids… Le moment de la grossesse est un très bon moment pour qu’une future mère fumeuse cesse définitivement de fumer. Si vous souhaitez arrêter de fumer à l’aide d’une e-cigarette, parlez-en à un professionnel de santé. »
Globalement il y’a de quoi être surpris par cette réponse même si encore une fois elle s’avére parfaitement adaptée. Clairement, on s’attendait a une réponse négative et catégorique, comme quoi…. Une belle surprise.


Est-ce préférable de fumer des cigarettes ou d’utiliser l’e-cigarette ?


– « Par rapport au tabac, consommé par combustion, les e-liquides présentent l’intérêt de supprimer ou de réduire significativement les risques de survenues de graves pathologies, de cancers principalement. Ils sont donc beaucoup moins nocifs que le tabac. Même si d’autres risques seront peut-être identifiés dans les années à venir. Cependant, l’utilisation de l’e-cigarette par un non-fumeur reste déconseillée. »
La réponse est d’une telle évidence qu’il n’était pas vraiment nécessaire de poser la question. Malgré ça « Tabac-Info-Service » répond de manière plutôt satisfaisante même si la partie sur les risques potentiels dans les années a venir aurait pu être oubliée. Pour l’utilisation de l’e-cigarette par un non fumeur nous sommes plutôt d’accord même si pour certains spécialiste de la nicotine cela ne pourrait être que bénéfique.


Puis-je devenir dépendant de l’e-cigarette ?


– « La nicotine présente dans les cigarettes traditionnelles ou électroniques provoque une dépendance. L’intensité de la dépendance à la nicotine est plus forte que celle induite par l’alcool, le cannabis ou les drogues de synthèse, voisine de celle de la cocaïne et de l’héroïne. Comme pour la cigarette classique, consommer des cigarettes électroniques peut donc induire une telle dépendance. »
Cette réponse est un peu traître pour plusieurs raisons. Déja, le lecteur aura tendance a zapper le terme « d’intensité » qui a pourtant une importance cruciale dans la compréhension, de plus comparer la nicotine avec la cocaïne ou l’héroïne…. Pourquoi pas avec la caféine ? Il est également important d’expliquer que la diffusion de nicotine lors de la vaporisation n’est pas la même que lors de la combustion : ce n’est pas la nicotine qui tue mais bien la combustion ! Pour finir il est bon de rappeller qu’il reste possible d’utiliser la e-cigarette « avec » ou « SANS » nicotine.


Est-ce que la cigarette électronique est efficace pour arrêter de fumer ?


– « L’e-cigarette peut aider certains fumeurs à réduire leur consommation et ainsi réduire les risques pour leur santé. Un fumeur qui utilise également une e-cigarette diminuerait sa consommation de tabac, en moyenne, de 9 cigarettes par jour. C’est la durée et la quantité de tabac fumée qui déterminent le risque de développer une maladie. Ainsi, diminuer le nombre de cigarettes fumées participerait à la réduction du risque tabagique. La cigarette électronique est ainsi considérée comme un outil de réduction des risques tabagiques. Toutefois, la réduction du risque ne signifie pas qu’il n’y a plus aucun risque. Continuer à fumer, même en faible quantité constitue toujours un risque de développer des maladies cardio-vasculaires et des cancers. L’arrêt complet du tabac reste l’objectif prioritaire. »
Cette réponse est assez vraie mais malheureusement il manque l’essentiel ! Utiliser la e-cigarette ne signifie pas être Vapofumeur, il est possible de quitter totalement sa condition de fumeur en vapotant et c’est ça qu’il fallait dire ! Oui, la e-cigarette est efficace pour arrêter de fumer mais pour cela il faut être bien conseillé et avoir un minimum de volonté (pourquoi ne pas ajouter que les cigalikes ne sont absolument pas efficaces). Si il y’a réduction des risques en réduisant sa consommation de tabac, les risques de cancer diminue d’année en année en arrêtant le tabac grâce a la e-cigarette.


Est-ce-que la cigarette électronique favorise l’entrée dans le tabagisme ?


– « Actuellement, nous manquons de recul pour répondre clairement à cette question. Certaines études scientifiques montrent que les non-fumeurs qui essaient la cigarette électronique ont 2,73 à 8,3 fois plus de risque d’essayer la cigarette classique. Aujourd’hui, aucune étude scientifique ne permet d’avoir un avis tranché sur le rôle la cigarette électronique comme « porte d’entrée » dans le tabagisme. »
Dommage de finir sur une note comme celle ci… La seconde partie de la phrase aurait été amplement suffisante. Actuellement, de nombreuses études démontrent bien que la e-cigarette n’est pas une « porte d’entrée » dans le tabagisme.


Conclusion


Si on peut être critique sur certains points, on ne va pas non plus cracher dans la soupe. « Tabac-Info-Service » a fait des efforts en incluant enfin la e-cigarette dans ses propositions et c’est globalement ce qu’on attendait de leur part. Espérons qu’avec le temps ce discours soit affiné et amélioré pour que de nombreux fumeurs qui souhaitent en finir avec le tabagisme se tournent vers la e-cigarette.

Source : tabac-info-service.fr

 

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Directeur général du Vapelier OLF mais également rédacteur pour Vapoteurs.net, c'est avec plaisir que je sors ma plume pour partager avec vous l'actualité de la vape.