Top banner
TABAC : Une nouvelle augmentation du prix, une raison de passer à la vape !

TABAC : Une nouvelle augmentation du prix, une raison de passer à la vape !

Mauvaise nouvelle en perspective pour les fumeurs ! En effet, avec l’inflation actuelle, le paquet de cigarette va connaitre une augmentation de prix. Après deux ans de stabilité, les paquets sont amenés à être environ 70 centimes plus cher qu’aujourd’hui d’ici 2024 . Une nouvelle raison de passer à la vape ?


VERS UN PRIX MOYEN DE 11 EUROS EN 2024 !


C’est un coup dur pour les fumeurs mais c’est une petite victoire pour le Comité national contre le tabagisme (CNCT). La Première ministre, Elisabeth Borne, l’a annoncé lundi : le prix du paquet de cigarettes « va augmenter comme l’inflation ».

Après deux ans de stabilité, le paquet subira une première hausse de 50 centimes en 2023, puis une seconde de 35 centimes en 2024, pour atteindre un prix moyen de 11 euros, a précisé Bercy. Globalement, les paquets sont amenés à être environ 70 centimes plus cher qu’aujourd’hui.

De son coté, le CNCT se félicite de cette décision et déclare : « Les hausses de taxes sont l’outil le plus efficace et le plus rentable pour faire diminuer la consommation de tabac, comme le montre l’ensemble de la littérature scientifique« .

Sans jamais prendre la peine d’évoquer le rôle primordial que joue le vapotage dans l’arrêt du tabagisme, le CNCT demande à voir la fiscalité augmenter« sur l’intégralité des produits du tabac« , citant « cigarettes, tabac à rouler, tabac chauffé« , pour« éviter les transferts de consommation« .

« Deux millions de concitoyens ont arrêté de fumer depuis qu’on a augmenté le prix du paquet de cigarettes, c’est un axe de prévention fort« , a déclaré mardi le ministre de la Santé François Braun.

Dans un monde ou l’inflation fait et risque de faire d’énormes dégâts dans la société, le bâton reste la solution privilégiée du gouvernement. Si l’augmentation du prix du tabac peut-être dissuasif, il ne règle en rien le problème de l’addiction. Aujourd’hui, la vape reste la première alternative à réduction de risque disponible dans le pays et c’est vers cette solution qu’il faut se tourner prioritairement pour faire baisser la prévalence du tabagisme.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Christmas Pop-up