Top banner
TABAGISME : Pendant la grossesse, même une cigarette par jour constitue un sérieux danger.

TABAGISME : Pendant la grossesse, même une cigarette par jour constitue un sérieux danger.

Même une « faible » consommation de tabac pendant la grossesse  une à quatre cigarettes par jour en moyenne réduit significativement le poids du bébé à la naissance comparé à celui d’une mère qui a arrêté de fumer, souligne une étude française dans la revue Nicotine and Tobacco Research.


LE DANGER DU TABAGISME PENDANT LA GROSSESSE


L’étude a été conduite auprès de 371 femmes enceintes, toutes fumeuses, parmi lesquelles 192 fumaient moins de 5 cigarettes/jour, 122 de 5 à 9 cigarettes/jour, 37 dix cigarettes ou plus/jour et 20 s’abstenaient totalement de fumer.

La perte moyenne de poids de naissance, en tenant compte d’autres facteurs qui peuvent aussi jouer un rôle sur le poids (comme le sexe du bébé, le poids de la mère avant la grossesse, un antécédent de retard de croissance intra-utérin…), était de l’ordre de 230 g si la mère avait fumé moins de 5 cigarettes/jour par rapport au poids de naissance des bébés dont la mère avait complètement arrêté de fumer au cours du premier trimestre de grossesse. 

Si la mère avait fumé entre 5 et 9 cigarettes, cette perte de poids moyen à la naissance était de l’ordre de 250 g. A partir de 10 cigarettes, la perte de poids moyen était de l’ordre de 260 g.

Si une grande variabilité est observée d’un enfant à l’autre pour une même consommation de cigarette, la correlation entre tabagisme et perte de poids est très nette sur l’ensemble de ces données. Bien que limités à un petit nombre d’observations, ces résultats confirment de nombreuses observations réalisées par ailleurs. Ils confirment « l’extrême toxicité des cigarettes pour les nouveau-nés en termes de poids de naissance« . Un poids plus faible peut fragiliser le bébé et le prédispose à des problèmes de santé, en particulier s’il est prématuré, relève le Dr Berlin, co-auteur de l’étude, qui juge qu’une « petite consommation n’est pas la solution« .

L’arrêt complet du tabac en début de grossesse ou de préférence avant la conception serait à privilégier, concluent les auteurs.


LA VAPE, UNE RÉDUCTION DES RISQUES PENDANT LA GROSSESSE ?


Bien que les cigarettes électroniques ne soient pas complètement sans risques, un examen des preuves demandées par la Santé publique de l’Angleterre (PHE) en 2014 sur le danger associé aux cigarettes électroniques a montré qu’actuellement le risque « est susceptible d’être extrêmement faible, et certainement beaucoup plus faible que le tabagisme « . D’autres examens ont permis de tirer des conclusions « La vapeur de cigarette électronique [EC] peut contenir des substances toxiques également présentes dans la fumée du tabac, mais qui sont beaucoup plus faibles. Les effets à long terme de l’utilisation de la e-cigarette est inconnue, mais comparée aux cigarettes celles ci sont susceptibles d’être beaucoup moins, voire pas du tout nocive pour les utilisateurs et ceux qui les entourent. ». Un rapport sur l’utilisation de la e-cigarette pendant la grossesse est disponible à cette adresse.

Source : Francetvinfo.fr

ÉtudeCigarette Smoking During Pregnancy: Do Complete Abstinence and Low Level Cigarette Smoking Have Similar Impact on Birth Weight? I. Berlin et al. Nicotine Tob Res (2017) 19 (5): 518-524. doi:10.1093/ntr/ntx033

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.