Top banner
Top banner
Top banner
Top banner
THAILANDE : Les vapoteurs invitent le gouvernement à lever l’interdiction sur l’e-cigarette

THAILANDE : Les vapoteurs invitent le gouvernement à lever l’interdiction sur l’e-cigarette

Alors que le gouvernement thaïlandais se prépare à imposer le paquet neutre pour le tabac, un réseau d’utilisateurs d’e-cigarettes et d’importateurs propose une alternative plus « utile » : La levée pure et simple de l’interdiction des produits sans fumée.


40 000 SIGNATURES POUR CONTRÔLER L’E-CIGARETTE AU LIEU DE L’INTERDIRE !


La Thaïlande est un pays ou il est clairement devenu dangereux de possèder une e-cigarette. Récemment, un réseau d’utilisateurs de cigarettes électroniques et d’importateurs ont suggéré que la levée de l’interdiction sur les produits « sans fumée » et la promulgation de réglementations appropriées seraient des mesures plus efficace pour décourager les gens de fumer plutôt que de lancer le « paquet neutre ». 

Actuellement, le ministère de la Santé publique est en train de mettre en place une nouvelle réglementation exigeant que les cigarettes ne soient vendues qu’a travers le « paquet neutre » avec des images et des messages d’alerte conçus par le ministère. Cette nouvelle mesure devrait entrer en vigueur 270 jours après sa publication au Journal officiel.

Citant une recherche selon laquelle le paquet neutre aide à réduire le besoin de cigarettes, cette nouvelle réglementation fera de la Thaïlande le premier pays d’Asie et le onzième au monde à adopter ce type d’emballage pour décourager le tabagisme, ont indiqué des responsables.

Cependant, Maris Karanyawat, représentant du groupe End Cigarette Smoke Thailand (ECST) est persuadée que le paquet neutre ne contribuera guère à réduire la consommation de cigarettes, citant le nombre de fumeurs restés (11 millions en Thaïlande) au cours de la dernière décennie et ceux malgré l’inclusion d’images d’avertissement sur les paquets depuis 2005.

« Les lois thaïlandaises [relatives au tabac] prévoient des sanctions sévères, mais le problème reste de savoir si elles peuvent être réellement ou sérieusement appliquées« , a-t-il déclaré. Précédemment L’ECST avait obtenu 40 000 signatures lors d’une campagne pour la légalisation de la cigarette électronique, celle ci suggérait de la transformer en produit « contrôlée » plutôt que de l’interdire. 

Maris a rencontré les agences concernées à la fin du mois dernier au sujet de la levée de l’interdiction, mais est reparti sans résolution. Cependant, le ministère du Commerce a déclaré qu’il mettrait en place un comité pour étudier la faisabilité de la proposition, a-t-il déclaré.


PHILIP MORRIS SOUTIENT LA LEVEE DE L’INTERDICTION DES PRODUITS SANS FUMEE


Dans le même temps, Gerald Margolis, directeur général de Philip Morris (Thaïlande) qui propose IQOS, a déclaré que le fait de lever l’interdiction sur les produits sans fumée et de réglementer correctement les cigarettes permettrait de faire mieux que le paquet neutre. Il ajoute que sa société n’est pas opposée au paquet neutre mais davantage axée sur la recherche d’une réglementation appropriée pour les produits à nocivité réduite.

Evidemment, il précise que Philip Morris International travaille pour créer un avenir « sans fumée » et que la priorité de la société reste de fournir des solutions alternatives et moins nocives aux fumeurs qui voudraient fumer autrement. 

Source Phnompenhpost.com/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Précédent : REVUE / TEST : N°3 par De la crème
Suivant : FRANCE : « La cigarette électronique fait partie de l’évolution de l’offre du buraliste »

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse