Top banner
Top banner
Top banner
TUNISIE : La vape ? « Un monde de mauvaise gestion, de mauvaise foi et de décisions irresponsables »

TUNISIE : La vape ? « Un monde de mauvaise gestion, de mauvaise foi et de décisions irresponsables »

En Tunisie, la vape est un sujet épineux. Malgré les attentes de nombreux fumeurs et vapoteurs ainsi que l’explosion du marché de l’e-cigarette dans le monde, le pays ne semble pas vouloir se libéraliser sur la vape. Si certains dénoncent un silence assourdissant sur le sujet, il y’a quelques jours Sahbi Ben Fredj , un député de la Coalition nationale s’est indigné « contre l’hypocrisie qui règne sur le marché de la cigarette électronique en Tunisie« .


LE MARCHE DE LA VAPE ? UN MONDE DE MAUVAISE GESTION ET DE MAUVAISE FOI !


Le député de la Coalition nationale, Sahbi Ben Fredj s’est indigné, dans un post publié hier contre l’hypocrisie qui règne sur le marché de la vape en Tunisie. Selon lui, il y’a un réel problème d’opportunité dans le pays et le monopole actuel de la RNTA (Régie nationale des tabacs et des allumettes) empêche clairement les investisseurs de miser sur la vape alors que c’est un secteur en plein expansion dans le monde.

« J’ai découvert le marché de la Vape pendant le mois de Ramadan. J’ai découvert un monde de mauvaise gestion, de mauvaise foi et de décisions irresponsables et contre toutes les logiques : la cigarette électronique est interdite en Tunisie, elle n’est en fait pas interdite par la loi, mais dans la pratique. En gros, la loi interdit d’importer le matériel nécessaire et accorde ce monopole à la RNTA qui n’a pas importé une goutte de liquide ou une seule cigarette électronique et qui n’a donc vendu aucune cigarette depuis trois ans », a écrit le député.

« Résultat des courses, la mise en place d’un marché parallèle, la profusion de produits contrefaits et qui ne sont soumis à aucun contrôle et la perte en terme d’opportunités d’emplois, dans un secteur prometteur et en plein essor. Je pense que c’est une bonne question à adresser au ministre des Finances, l’interroger sur la RNTA… », a conclu Sahbi Ben Fredj.

Source : Businessnews.com.tn/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse